Le petit garçon brûlé à Yopougon par son oncle est sorti de l’hôpital

Le petit garçon brûlé par son oncle à Yopougon est sorti de l’HME de Bingerville, où il avait été pris en charge à la demande de Dominique Ouattara.

Le petit garçon de 12 ans, prénommé Traoré Lacina, est sorti de l’hôpital Mère-Enfant de Bingerville où il avait été admis le 29 janvier 2020. Il bénéficie désormais d’un suivi psychologique et a à sa disposition un éducateur spécialisé.

Il part dans un centre spécialisé sous la supervision de la Protection de l’Enfance. Il bénéficie d’une prise en charge complète à la demande de la Première Dame, Madame Dominique Ouattara.

Pour rappel, le petit garçon avait été brûlé et torturé par son oncle, domicilié à Yopougon, à Lokoua, pour avoir, selon lui, volé l’intelligence de ses enfants.

LIRE AUSSI : L’adolescent ivoirien mort dans le train d’atterrissage, « rêvait de voyager et de devenir footballeur »

Le petit garçon a raconté son calvaire à Police Secours : « mon oncle est parti me chercher au Mali, pour venir fréquenter ici à Abidjan. Je suis en classe de CE2, il m’accuse d’avoir volé l’intelligence de ses enfants, parce que depuis ma classe de CP1 je suis 1er de classe. Quand mon résultat scolaire chute , je suis 4ème, sinon j’ai toujours été 1er ou 2ème ».

A la question de savoir avec quoi son oncle a fait ces brûlures sur le corps du petit brillant, la réponse est édifiante : « il est venu le lundi soir [27 janvier 2020, NDLR] et m’a accusé encore une fois d’être un sorcier qui vole l’intelligence de ses enfants. Il a pris une machette qu’il a mis dans le feu, quand la machette chauffe jusqu’à devenir rouge, il la place sur tout le long de mon dos et le reste de mon corps. Je criais de douleur mais personne ne venait à mon secours, j’ai dormi avec le corps en feu ».

LIRE AUSSI : Mystérieuse disparition des jeunes à Alépé

Ces faits se sont passés le lundi soir [27 janvier 2020, NDLR].
Le mardi soir [28 janvier 2020, NDLR] le père indigne revient à la charge, et comme le petit n’est pas premier de classe pour rien, il use d’une stratégie pour s’échapper : « hier mardi, il est venu encore pour m’accuser d’avoir volé son portable, je lui ai dis que c’était pas moi qui avait son portable, il a encore chauffé sa machette, cette fois pour brûler mes lèvres, pensant à ma douleur de la veille, je lui ai fait croire que j’avais le portable et que je pouvais aller lui montrer où j’avais déposé.

Chemin faisant, je me suis échappé en courant, il m’a poursuivi mais grâce à Dieu, il n’a pas pu m’attraper.
Je me suis confié à un tonton dans une cours, et j’ai été envoyé au bureau du procureur ».

LIRE AUSSI : Lycée moderne de Bocanda : une élève de 10 ans, en classe de 6ème, enceinte

Vu la gravité des sévices, les services de Police ont procédé à l’arrestation de cet oncle, se disant tradi-praticien, domicilié à Lokoua, ainsi que de sa femme.

Personnalités liées avec l’article