Le pont de Terguidouo sur l’axe Bouna-Vonkoro-frontière Ghana emporté par les eaux des pluies

Le pont de Terguidouo sur l’axe Bouna-Vonkoro-frontière Ghana, a été emporté par les eaux des pluies dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 octobre 2019.

“Aucun pont sur cet axe n’est bien fait” déplore un opérateur économique dont les marchandises sont bloquées de l’autre côté du tronçon. L’axe est totalement coupé, seuls quelques rares motocyclistes parviennent avec dextérité à se frayer un chemin en descendant dans les profondeurs de ce trou béant creusé par les torrents.

Le trafic est bloqué et les commerçants craignent pour l’évacuation de leur produits dont certains, périssables, risquent de les conduire à la perte de leurs bénéfices. Ils plaident auprès des autorités locales pour la construction d’un pont provisoire, fait de bois solides, pour juste maintenir la circulation avant la construction d’un pont définitif.

LIRE AUSSI: 4ème pont Yopougon-Plateau: les nouvelles de l’avancée des travaux

Les principaux axes routiers de la région du Bounkani payent un lourd tribut en cette saison de pluies. Les pluies diluviennes ont emporté en septembre le pont de Yaga, dans le département de Nassian. Une situation qui avait contraint les transporteurs de cette zone à lever une cotisation de 5000 francs CFA pour la construction d’un pont provisoire.

Dans le département de Téhni, ces pluies ont coupé, vendredi, l’ non loin de la localité de Ouango-fitini, transformant cette partie du tronçon en un véritable fleuve aux flots débordants.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: voici à quoi va ressembler le carrefour de l’indenié dans 21 mois

Quant à la localité de Yangbata, à une soixantaine de kilomètres de Téhini, les gros camions et motos sont retenus par une redoutable boue  ayant pris de l’ampleur avec les récentes pluies. Cette boue s’étend sur une distance de trois kilomètres, donnant ainsi du fil à retordre aux usagers.

Personnalités liées avec l’article