L’intérêt des planteurs de cacao menacé lors des troubles socio-politique

D'éventuels troubles socio-politiques en Côte d'Ivoire pourraient mettre en danger les intérêts des planteurs de cacao.

 D'éventuels troubles socio-politiques en Côte d'Ivoire pourraient mettre en danger les intérêts des planteurs de , dont la campagne de commercialisation 2020-2021 vient de s'ouvrir, a estimé, le samedi 03 octobre 2020, le de l'Agriculture et du développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture de la 7ème édition des Journées du cacao et du chocolat (), M. Kouassi Adjoumani a laissé remarquer que des violences politiques vont empêcher l'écoulement des produits agricoles, ce qui empêchera les producteurs de cacao de vendre leurs production aux exportateurs et industriels.

LIRE AUSSI:Miss Côte d'Ivoire 2020: Kouakou Irma, Reine de la beauté du Bas-Sassandra, ravira-t-elle la couronne de Tara Gueye?

Il a appelés acteurs de la filière cacao “à ne pas écouter” ceux qui appellent à la désobéissance civile, assurant que “l'Etat fera tout pour que les planteurs puissent sortir leurs produits et les mettre à la disposition des acheteurs”.

LIRE AUSSI:Education: Environ cinq mille élèves démuni pris en charge à yopougon

La campagne 2020-2021 de cacao a été ouverte le jeudi 1er octobre 2020, à l'ouverture des , avec la fixation du prix bord champ de la fève à 1000 francs CFA.

L'élection ivoirienne est prévue le 31 octobre 2020. Des opposants ont appelé à une désobéissance civile, estimant que les conditions d'un scrutin “inclusif et transparent” ne sont pas réunies.

Written by Khady Koné

Santé mère-enfant : l’inspecteur général de la Santé donne des explications

“Cocao fashion” à la JNCC 2020: Des vêtements faits à base de sac de cacao