Lutte contre la migration irrégulière : 21 jeunes Ivoiriens reçoivent plus de 51 millions FCFA

21 jeunes des quartiers défavorisés d’Abobo et de Daloa ont bénéficié ce lundi 20 janvier 2020 de 51.955.953 FCFA pour la lutte contre la migration irrégulière.

Ce projet dénommé « appuyer les capacités locales pour gérer efficacement la migration à travers des initiatives communautaires en Côte d’Ivoire (SEMICI) », financé par le ministère de l’Intérieur italien est mis en œuvre en Côte d’Ivoire par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en collaboration avec le ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Il vise à offrir des alternatives à la migration irrégulière, par la promotion et la facilitation de l’accès aux opportunités économiques pour les jeunes des quartiers défavorisés Abobo et Daloa.

LIRE AUSSI : « La Cour de cassation se déclare compétente pour juger Soro » : voici pourquoi c’est une vaste comédie

Six projets à Abidjan et 15 à Daloa ont été approuvés par le comité de sélection de l’Agence Emploi jeunes pour être financés.

Initié depuis septembre 2019, ce dispositif a pour cible 21 jeunes de 18 à 35 ans porteurs d’idées de création de micro et petites entreprises (MPE), résidents dans les zones d’Abidjan (Abobo/Anyama) et Daloa, dont au moins 30% de femmes.

Le porte-parole des jeunes bénéficiaires, Yves Kouassi Kouakou, a promis de faire bon usage des fonds et de se départir de toute idée d’immigration clandestine.

LIRE AUSSI : SIES 2019 : le 1er salon international de l’énergie solaire à Abidjan

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Touré, exhorte les bénéficiaires à faire en sorte que cette phase pilote du projet SEMICI atteigne les résultats attendus. Cela pour inciter les bailleurs à l’étendre à d’autres localités du pays.

Personnalités liées avec l’article