Mali: l’attaque de Boulikessi et Mondoro revendiquée par le GSIM groupe liée à Al-Qaïda

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) a revendiqué les attaques de Boulkessy et Mondoro qui a coûté la vie à 40 militaires au .

Selon un rapport, l’armée a également subi de lourdes pertes matérielles, dont une dizaine de véhicules incendiés.

Dans son communiqué, le GSIM affirme que cet arsenal est tombé aux mains de ses combattants pour « continuer leurs opérations et avancer jusqu‘à la libération de tout le Mali et la région des croisés ».

LIRE AUSSI: Burkina Faso: une dizaine de personnes tuées à Kebna

« Les terroristes font comme d’habitude de la propagande. Nous n’allons pas faire leur jeu », a déclaré un responsable du ministère malien de la Défense, suite à la déclaration du GSIM, ajoutant que « les terroristes ont plus de 20 morts dans leurs rangs ».

Personnalités liées avec l’article