« Mamadou Koulibaly met à nu la haine d’Amadou Gon contre les pauvres »

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Mamadou Koulibaly
Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Mamadou Koulibaly

Pour Abi-Daman Koné, du RACI, la révélation de Mamadou Koulibaly sur Amadou Gon a permis de mettre à nu la haine du régime Ouattara contre les pauvres.

La déclaration de Mamadou Koulibaly sur Gon

Gon Amadou m’a appelé à la Primature pour me dire:  » Bon, vous les enfants de pauvres, quand vous avez fait des études, que vous voyez que d’autres en ville gagnent beaucoup plus d’argent que vous, ça crée une sorte d’aigreur chez vous et puis ça vous rend méchant, vous écrivez chaque fois des textes comme ça. Alors Ouattara m’a demandé de vous appeler pour voir dans quelles mesures on peut collaborer. »

LIRE AUSSI: « Ouattara est habitué au forcing, il s’en fout de ce que l’on appelle Constitution »

Le commentaire de Abi-Daman Koné

En réalité, ceci n’est que la confirmation de ce que nous savions déjà, à savoir le mépris voire la haine que le système Ouattara et ses caciques ont toujours nourri contre les pauvres. De ses années Primature (1990-1993) à ses années de Présidence en cours, les pauvres ont toujours été combattus en lieu et place de la pauvreté : La clochardisation des enseignants par le raccrochage de leurs salaires, l’imposition de la carte de séjour aux pauvres immigrés venus chercher fortune en Côte d’Ivoire, les habitations de pauvres broyées sans discontinuer par les pelleteuses, le projet de Couverture Maladie Universelle paradoxalement devenu obstacle à l’accès des fonctionnaires à la santé, coût élevé de confection de la CNI etc… La liste est longue qui achève de convaincre les pauvres qu’ils ne devraient rien attendre d’un tel système ultralibéral et inhumain.

LIRE AUSSI: Kébé Mahamadou: « Ouattara a des héritiers valables pour 2020 parmi lesquels le plus connu est Gon »

Et pourtant, qu’ont-ils eux de plus méritant que les enfants de pauvres sauf d’avoir été couvés et gâtés par un Houphouët-Boigny reconnaissant aux soutiens à son long combat politique ? Quel mérite ont-ils donc en dehors du statut de fils à papa que les circonstances et vicissitudes de l’histoire leur ont conféré ?

LIRE AUSSI: « L’histoire retiendra que Ouattara, qui a fait sa carrière sur des accusations de xénophobie à son égard, est lui-même un xénophobe »

Après une telle révélation, il faudrait bien être maudit et non pauvre, la pauvreté étant loin d’être une malédiction, pour accorder en 2020 sa voix au candidat à la présidentielle d’un système aussi froid, méprisant et monstrueux pour le petit peuple.

Personnalités liées avec l’article