Nathalie Yamb à propos de l’interdiction de Kemi Seba au Mali : « Quand ils ne nous expulsent pas, ils nous refusent l’entrée »

Nathalie Yamb a réagi suite à l’interdiction sur le sol malien de l’activiste franco-béninois Kemi Seba par les autorités maliennes.

Je trouve absolument inadmissible qu’un gouvernement africain refuse par soumission ou adoration pour la France l’entrée de son territoire à un africain, comme Ibrahim Boubakar Keïta, président du Mali, vient de le faire avec Kemi Seba. Quid de la libre circulation des personnes dans l’espace Cedeao?

Quand ils ne nous expulsent pas, ils nous refusent l’entrée. L’important pour eux, c’est de laisser entrer l’armée française, Macron, Bouygues et Bolloré… Pour eux, ils vont jusqu’à mettre le tapis rouge et s’aplatir.

LIRE AUSSI: Guinée: les enseignants en grève à partir du 09 janvier

Quel dommage que IBK ne soit pas aussi prompt à réagir quand il s’agit d’empêcher les terroristes d’entrer et de progresser sur le territoire malien !

Pour ce dirigeant indigne, lutter contre ceux qui veulent se libérer du franc cfa et de la colonisation française en Afrique est donc plus important que combattre les djihadistes, le Mnla ou Aqmi.

LIRE AUSSI: Saïd Penda : « Mamadou Koulibaly est l’amant de Nathalie Yamb, je détiens des preuves irréfutables »

Je vais ester en justice contre mon expulsion irrégulière de CI, j’espère que Kemi en fera autant quant à cette entrave flagrante à la liberté de circulation dans l’espace communautaire.

Courage, petit frère. La lutte continue. L’histoire nous donnera raison.

Personnalités liées avec l’article