Niakara : trois dozos mis aux arrêts pour meurtre

Dozo

Trois dozos ont été mis aux arrêts suite au décès, d’un jeune accusé de vol sur le site d’orpaillage clandestin de Niangbo dans le département de Niakara.

Selon plusieurs témoignages, dont celui de Fréjus Sawadogo Nikiéna, 29 ans, orpailleur clandestin à Niangbo, trois dozos en charge de la sécurité sur le site d’extraction traditionnelle d’or près du village, ont ligoté et sévèrement tabassé deux jeunes accusés par la clameur publique du vol d’un sac à main, mardi, en milieu d’après, sur le site.

“Les trois dozos ont sauvagement frappé à sang et ligoté les deux jeunes dans leur hutte. Malheureusement l’un des présumés voleurs est décédé dans la nuit de mardi à mercredi”.

Les tortionnaires ont procédé, au petit matin de mercredi, à l’inhumation en catimini du défunt, avant d’enjoindre à son présumé complice de quitter définitivement le site d’orpaillage s’il tient à la vie.

LIRE AUSSI: Adjouffou : les images du déguerpissement après les premières expulsions

La brigade de gendarmerie de Niakara, alertée par des habitants de Niangbo, a procédé à l’arrestation, jeudi, des trois dozos présumés coupables de meurtre et de maltraitance. Ils ont été déférés au tribunal de Katiola.

LIRE AUSSI: Makosso à propos du déguerpissement d’Adjouffou : « Ouattara a entièrement raison »(S

Les dozos, confrérie de chasseurs traditionnels en activité dans le Nord, règlent les conflits et assurent de nuit comme de jour, le maintien de l’ordre et la sécurité des biens et des personnes sur les pistes et surtout sur les “Dagah” (sites d’orpaillage, en Malinké), dans le département de Niakara.

Personnalités liées avec l’article