Niger : voici le bilan de l’attaque d’Agando

A Nigerian soldier walks near a damaged army vehicle at Bosso military camp on June 17, 2016 following attacks by Boko Haram fighters in the region. - Boko Haram on June 9 attacked a military post in Bosso in Niger's Diffa region, killing 26 soldiers. (Photo by ISSOUF SANOGO / AFP)

Le bilan de l’attaque terroriste du 9 décembre 2019 contre un camp militaire à Agando au Niger, passe à deux soldats nigériens tués et cinq autres blessés.

Le précédent bilan faisait état d’un militaire tué et de cinq autres blessés. Cet attentat à la voiture piégée avait visé un détachement de la compagnie militaire de Tilia en mission de sécurisation de cette partie du Niger. Des assaillants lourdement armés ont tenté de prendre la base en faisant exploser un véhicule.

LIRE AUSSI: Mali : Attaque meurtrier contre des Dogons à Sobanou près de Sangha

Les militaires ont opposé une vive riposte qui a permis de repousser l’attaque », a-t-on précisé. Plusieurs terroristes ont également été tués par l’armée qui a engagé une opération de ratissage dans la zone, selon les mêmes sources.

LIRE AUSSI: Burkina : attaque simultanée des terroristes à Toéni et à Banh

Le nord du Mali abrite depuis près de six ans plusieurs groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), d’Ansar Dine et d’autres mouvements islamistes, ainsi que des narcotrafiquants qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre de la frontière commune aux deux pays, longue de plus de 800 kilomètres.

Personnalités liées avec l’article