« Ouattara, en quoi une modification de la Constitution et une nouvelle loi électorale vont-elles nous rapprocher de la paix »?

L’adresse de Gnamien Konan au président Ouattara suite à sa volonté de modifier la Constitution et de mettre en place une nouvelle loi électorale.

« Monsieur le Président, les Ivoiriens veulent la paix, la réconciliation, une bonne école et du travail. C’est pour cela qu’ils veulent que la corruption, à savoir le détournement de deniers publics, cesse, pour que l’Etat ne soit pas obligé d’emprunter à tour de bras.

Mes questions sont donc les suivantes :

  • en quoi une modification de la Constitution et une nouvelle loi électorale vont-elles nous rapprocher de la paix, de la réconciliation et de la réduction de la corruption ?
  • En quoi la multiplication de la caution par cinq ou par dix, comme vous l’évoquiez dans le Hambol, permettra d’améliorer le revenu des planteurs ?

LIRE AUSSI : KKB répond à Ouattara : « quand on est candidat, on sait au moins compter jusqu’à deux »

  • En quoi le parrainage des élus qui n’ont pas été élus à cette fin, dans un découpage électoral contestable et contesté, peut-il engendrer une élection ouverte et apaisée ?

D’autant plus que, par ailleurs, vous avez clairement exprimé votre volonté de n’éliminer aucun candidat.

LIRE AUSSI : Bictogo : « mes rapports avec le Premier ministre sont au beau fixe ». La Lettre du Continent ment donc ? Va-t-il porter plainte ?

Mon numéro de téléphone n’a pas changé. Votre cabinet peut me répondre par message, je transmettrai aux internautes, à mes militants et à mes mandants.

Ma démarche est motivée par le fait que votre gouvernement a décidé que certains partis légalement constitués et même représenté au parlement, n’existaient pas.

LIRE AUSSI: Ouattara à Soro: « Nul ne sera autorisé à déstabiliser la Côte d’Ivoire »

Oui, la démocratie en Côte d’Ivoire a bel et bien reculé de 30 ans.

Le peuple ivoirien a soif de changement. Dans tous les cas, laissez-le choisir le projet qu’il préfère et non le candidat le plus enrichi.

Personnalités liées avec l’article