Ouattara utilise l’argent de l’État pour enterrer Arafat, et alors ?

L’ancien ministre ivoirien des Sports, s’est dit favorable à la prise en charge par le président Ouattara des Obsèques de .

Je les vois justifier l’engagement du Gouvernement à prendre en charge les obsèques du Patron des Chinois. Le budget voté par l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a t’il prévu cette ligne? 

Lorsque les Élus de la Nation ont demandé au Gouvernement de supporter le coût des cartes nationales d’identité, on a entendu dire que le Budget de l’Etat n’avait pas prévu cela.

À toutes et à tous, sachez que gouverner, c’est prévoir. Et c’est ce que nous ferons quand seront au Pouvoir, les nouvelles générations de Femmes et de Jeunes, soucieuses du bien-être de la Nation ivoirienne. 

A LIRE AUSSI : Réforme CEI, Alain Lobognon à Moussa Faki:  » Votre réaction est tendancieuse ».

Je soutiens que l’Etat utilise des ressources publiques pour rendre hommage à ceux qui ont, de part leur engagement, servi, contribué à servir ou à hisser haut le Drapeau de la Côte d’Ivoire. 

Même si nous aurions voulu voir l’artiste être plus chéri vivant que mort, reconnaissons que d’autres, avant le fils de Houon Pierre, DJ Arafat, ont bénéficié, à un moment donné, de la manne publique.

A LIRE AUSSI: Alain Lobognon: « Moi xénophobe ? Qui peut m’arrêter pour ivoirité ? »

Hommage à tous les anonymes qui se mobilisent pour honorer une dernière fois le jeune artiste.

Personnalités liées avec l’article