Pourquoi demander un congrès pour « réintégrer » Affi au FPI-GOR alors que Gbagbo et lui parlent de congrès unitaire ?

La guerre continue de faire du bruit au FPI. Alors que Gbagbo et Affi parlent de congrès unitaire, des GOR parlent de congrès pour réintégrer Affi.

Alors que le président Gbagbo et le président Affi parlent de congrès unitaire pour aller droit au but, certains disent qu’il faut d’abord un congrès extraordinaire pour « réintégrer » Affi avant de discuter avec lui et parler éventuellement de réunification et de préparation des élections.

Mais j’ai une petite question. À supposer que Affi ait vraiment été exclu, est-ce qu’il a fait une demande de réintégration ou d’adhésion? Comment un congrès peut-il réintégrer ou faire adhérer quelqu’un qui n’en a pas fait la demande?

LIRE AUSSI: Bombet répond à ceux qui critiquent le manque de dialogue de Bédié : « Au PDCI, la porte demeure toujours ouverte »

Ou bien vous allez le réintégrer ou faire adhérer de force? C’est illégal de faire adhérer quelqu’un à un parti politique de force, sans que la personne n’en ait fait la demande.

LIRE AUSSI: A Bruxelles, voici ce que Affi est allé demander à Gbagbo

Il faut arrêter ces procédures inutiles et insensées qui font perdre le temps et aller directement à un congrès unitaire comme élaboré par le président Gbagbo et le président Affi pour remettre tout le monde ensemble et aller aux élections ensemble. Point.
Trop de temps à déjà été perdu, arrêtez d’en perdre encore.

Personnalités liées avec l’article