Prochaine rencontre entre Gbagbo et Guikahué (PDCI)

Simone Gbagbo et Maurice Kakou Guikahué

Le chef du Secrétariat exécutif du a croqué l’actualité principalement basée sur le désir des ivoiriens de se pardonner et de se réconcilier dans la vérité. C’était samedi 6 avril 2019 à Yopohué, dans le canton Zédi (Gagnoa).

« Je foule le sol de ce village au moment où notre pays, après des années de crises, veut amorcer un virage important, celui du pardon et de la réconciliation. En effet, il est écrit qu’il y a un temps pour tout et le temps du pardon et de la réconciliation a sonné afin qu’advienne une paix définitive dans notre pays. Aussi voudrais-je vous répéter ce que j’ai déjà énoncé le 18 mars 2018, à l’occasion de l’investiture du président des jeunes de Ouragahio et je cite : «Le passé ne doit pas nous inhiber mais au contraire, nous servir pour mieux appréhender le présent et guider notre futur », fin de citation.

« C’est pourquoi nous devons avoir une grandeur d’esprit et considérer que le passé est consommé afin de nous permettre de construire l’avenir. A cet effet, je me propose d’être l’un des artisans de cette réconciliation », a dit le second dans la gestion du parti doyen, le PDCI-RDA, après le président . Il ajoutera que « c’est pourquoi, SEM , président du PDCI-RDA, a lancé cette idée d’une plateforme de dialogue et de réconciliation instaurant un dialogue franc, constructif et inclusif de toutes les forces vives de la nation qui le désirent pour l’élaboration et l’adoption d’un nouveau pacte social devant conduire à une paix définitive en Côte d’Ivoire et à une cohésion sociale réussie entre les filles et les fils de notre pays.»

A lire aussi : Guikahué répond à Duncan et compagnie : « Soyez courageux, la vie est un choix »

Toujours dans l’actualité de la réconciliation, Guikahué a annoncé une mission de son parti auprès de l’ex-président de la République, , en Belgique. « C’est dans ce cadre (Ndlr, de la réconciliation des filles et fils de Côte d’Ivoire) que nous aurons, dans les tout prochains jours, une rencontre avec notre frère, (Ndlr, tonnerre d’applaudissements), qui attend la fin de son procès après son acquittement prononcé par le tribunal de première instance de la Cour pénale internationale. Vive la réconciliation ! Vive la réconciliation vraie ! Pour que vive une Côte d’Ivoire réconciliée et rassemblée ! Vive la paix pour le développement de la Côte d’Ivoire !», a conclu .

Source : Sercom

Personnalités liées avec l’article