Qui a tué le gendarme MDL Sony Tiékou à Yopougon Lavage?

On en sait un peu plus sur l’identité de l’assassin du , le gendarme tué le 25 août 2019 à la gare de lavage par des «  ».

Le , condamne « fermement » l’assassinat du sous- officier de la gendarmerie nationale, le MDL Sony Tiékou, perpétré par des chargeurs communément appelés « Gnambros », dimanche 25 août 2019 après-midi, à la gare routière de appelée  « Au lavage ».

LIRE AUSSI: Hommage à Dj Arafat : les Chinois marchent ce samedi sur Cocody

Au cours d’une visite, lundi matin, sur les lieux du crime, Gilbert Kafana Koné et le préfet du département d’Abidjan, , ont exprimé leur indignation face à cette « barbarie à l’égard d’un élément des forces de sécurité ».

« Assassiner de sang froid un gendarme, c’est inadmissible. Et c’est un crime qui va valoir plus de sanctions à ces auteurs », a indiqué le maire de Yopougon.

Pour sa part, le  préfet d’Abidjan a souligné que « l’impunité n’a pas sa place en Côte d’Ivoire et on ne tue pas impunément un citoyen. Toutes les mesures ont été prises pour ramener le calme et faire également régner l’ordre et la justice en cette gare.

LIRE AUSSI: DJ Arafat: voici les photos de la marche-hommage à Yôrôbo

Les forces de sécurité ont aussi procédé à des arrestations et le présumé commanditaire de l’assassinat du jeune gendarme est le responsable du syndicat des transporteurs, Doumbia Dramane, par ailleurs premier responsable de la gare routière de Yopougon Sicogi. Il est en fuite actuellement et activement recherché.

Des sources sécuritaires ont rappelé que le sous-officier de la gendarmerie nationale a été abattu avec son arme de dotation. Le gendarme voulait s’interposer dans une bagarre. Il a été pris à partie. Il a reçu des coups de couteau. Son arme de dotation, arrachée dans la foulée, a servi à le tuer à bout portant.

La gare routière de Yopougon Sicogi appelée communément « Au lavage » existe depuis 1998, a-t-on appris.

Personnalités liées avec l’article