Redynamisation du système éducatif ivoirien: Kandia lance le Contrat d’objectifs et de performance (COP)

Le ministère de l’Education nationale a organisé, ce mercredi 24 juillet 2019, une journée d’échanges sur le Contrat d’objectifs et de performance (COP).

Représentant la ministre Kandia Camara, le directeur de cabinet adjoint, Koné Raoul, a indiqué que ce nouvel outil vient “redynamiser le système éducatif ivoirien selon la vision de la ministre qui entend travailler avec des acteurs responsabilisés, dans une logique d’autonomie de la gestion, d’implication autour d’objectifs précis, connus et partagés par tous”.

“La ministre vous exhorte à vous approprier la phase opérationnelle en y prenant une part active pour le succès du COP”, a lancé Koné Raoul, à l’ouverture des travaux, au Centre national des matériels scientifiques (CNMS) d’Abidjan-Cocody.

A LIRE AUSSI : Allah Saint-Clair, nouveau secrétaire général de la FESCI

Adossé à la gestion basée sur les résultats (GAR), le Contrat d’objectifs et de performance (COP) est un nouveau modèle de gouvernance pour engranger de bons résultats assurés par une école de qualité, a indiqué l’inspecteur général, coordonnateur général des activités du ministère, Kourouma Brahima.

La centaine de représentants des syndicats ont été instruits sur le contexte, l’approche de contractualisation, les objectifs, le protocole d’implantation, le calendrier et le rôle des parties prenantes. La phase pilote, sur la période 2019-2020, se déroulera dans 14 directions régionales, 10 Centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP), 81 établissements secondaires, 41 Inspections d’enseignement primaire (IEP), 2010 écoles préscolaires et primaires et trois lycées techniques.

A LIRE AUSSI : Hamed Bakayoko à Soro: « tu ne seras jamais heureux parce que quand tu vas devenir Président de la République, tu vas chercher à être Président de l’Afrique »

Mené par l’inspection générale, en partenariat avec l’UNICEF, le COP est un nouveau mode amélioré de gouvernance scolaire fondé sur la contractualisation qui privilégie l’approche participative, met en exergue le leadership des chefs de structures qui s’engagent, en accord avec toute la communauté, par contrat, avec leur hiérarchie, en vue d’assurer la réussite scolaire des élèves.

Personnalités liées avec l’article