Refaci : Bilan satisfaisant après un an d’activités

Le bureau du Refaci
, parrain

: Bilan satisfaisant après un an d’activités. Le Réseau des femmes artisanes de Côte d’Ivoire () a célébré son premier anniversaire, le samedi 10 mars 2018, à Cocody. En présence de plusieurs personnalités, dont le parrain Lionel Christian Gnanzou, Tania Kouman, reine mère du Zanzan… Ci-dessous l’allocution de la présidente .

Le Réseau des femmes artisanes de Côte d’Ivoire (Refaci) vous remercie pour votre présence distinguée à notre cérémonie d’anniversaire et notre assemblée générale ordinaire. Votre présence nous rassure, nous nous sentons encadrées, entourées, fortifiées. Merci pour votre soutien.

Le Refaci, c’est une histoire désormais connue. Il y’a de cela un an, presque jour pour jour, 18 femmes se sont réunies, lors d’une assemblée générale et ont décidé de concrétiser leur volonté née à partir des réseaux sociaux, de s’unir pour braver ensemble les difficultés qu’individuellement, elles ne pouvaient surmonter.

« Nous avons un projet qui nous tient à cœur, celui de nous doter d’un showroom qui sera une vitrine pour présenter et vendre nos réalisations »

Des femmes mères de famille, mères célibataires, étudiantes, jeunes cadres qui partagent un rêve commun ; celui de bâtir un réseau fort, pour permettre au monde entier de reconnaitre leur savoir-faire. Un réseau fort qui leur permettrait de ne plus exercer dans l’informel et les aiderait à se professionnaliser et s’exporter. Un réseau fort et dynamique, capable de garantir leur autonomie

Oui ! C’est dans cette vision qu’elles se sont réunies pour travailler. Aujourd’hui nous sommes à 50 adhérentes et plus de 100 sympathisantes. Nous avons pu installer la section Refaci de Cocody et celle d’Abidjan sud. Notre objectif est d’installer en plus des sections d’Abidjan, celles de l’intérieur du pays au cours de cette année 2018.

Refaci : bilan satisfaisant

Nous avons participé à 3 expositions qui nous ont enrichies et donné de nouvelles perspectives. La première, c’était lors des Jeux de la Francophonie à Cocody où notre brillante participation à fait rebaptiser l’espace « Village Refaci » par certains articles de presse. La deuxième s’est passée hors de la Côte d’Ivoire, au Maroc, au 1er Salon tournant Maroc – Sénégal – Côte d’Ivoire, grâce au soutien du président de la Chambre Nationale des Métiers, M. qui a cru que nous méritions de nous faire connaitre à l’extérieur et ainsi représenter la Côte d’Ivoire et la représenter dignement.

Je peux vous assurer, que les Refaciennes ont effectivement représenté dignement la Côte d’Ivoire au Maroc ! Ce fut, en effet, un honneur et une riche expérience pour le Refaci. Je salue, au passage, le club des amis du voyage de Maroc présent dans cette salle et l’équipe d’encadrement de la Chambre Nationale des métiers de Côte d’Ivoire. La dernière exposition s’est déroulée en Côte d’Ivoire, précisément à Treichville, durant le mois de décembre.

Les femmes savent qu’il est bon de donner quand on reçoit. Le Refaci a donc cru bon de « donner » en fin d’année car Dieu a été bon pour nous. Car les hommes et les femmes qui nous accompagnent ont été bons pour nous. Nous avons donc organisé un arbre de Noel avec les enfants malades du cancer en collaboration avec l’association L’éléphant bleu. Un moment de partage que nous souhaitons rééditer chaque année.

« Nous ne nous décourageons pas pour autant car il est écrit dans la Bible « A tes résolutions répondra le succès », aussi croyons-nous que ce rêve sera réalité »

Nous avons un projet qui nous tient à cœur, celui de nous doter d’un showroom qui sera une vitrine pour présenter et vendre nos réalisations. Malheureusement nous sommes jusque-là freinées par les fameux « pas de porte » qui ne sont pas encore à la portée d’une jeune association comme la nôtre. Grâce à ce cadre, les artisanes qui travaillent à domicile et n’ont pas de magasin pour exposer, auront un rayon de vente. Nous ne nous décourageons pas pour autant car il est écrit dans la Bible « A tes résolutions répondra le succès », aussi croyons-nous que ce rêve sera réalité.

Les projets du Refaci

Parlant de vitrine, nous avons depuis l’année dernière un partenariat avec Jumia, leader en Côte d’Ivoire de la vente en ligne, qui a décidé de nous accompagner encore cette année. Merci Jumia. Il y a d’autres partenariats comme celui avec l’association SAF, qui a pris l’initiative d’aider les artisanes à acquérir leur matériel de travail en leur accordant des facilités.

Un an est certainement peu pour relever tous les défis mais nous croyons que nous avons posé les bases d’un réseau fort. C’est pour cela que nous tenons à remercier très sincèrement SEM Lionel Christian Gnanzou, notre parrain. Vous n’avez émis aucune réserve quand nous vous avons sollicité pour être le parrain de cette cérémonie. Vous nous avez dit que votre travail c’est d’aider l’ordinaire à devenir extraordinaire par des conseils avisés. C’est exactement ce que le Refaci recherche et nous comptons profiter de vos conseils, cher parrain.

Merci à toutes les autorités qui nous accompagnent aujourd’hui, nous sommes également sûres de bénéficier de votre riche savoir. Merci à Jumia, notre partenaire officiel, M. Ange Pete merci d’avoir cru en nous. Merci à M. Appias Davis, président des artisans de Cocody, à Mme Niamké Anna Yonta, Présidente des décoratrice et à M. Kambou Moustapha président de l’Afabci, Merci pour votre partage d’expérience. Chers amis du voyage de Maroc, merci pour votre présence chaleureuse. Je ne vous oublie pas, chers partenaires de la presse et des médias. Enfin. Enfin, merci à vous toutes, chères Refaciennes, vous êtes les meilleures, nous sommes les meilleures et nous resterons les meilleures !

Je voudrais terminer en disant que le résultat est plus exceptionnel quand le travail abattu est grand. Nous sommes des femmes unies qui n’avons pas peur d’affronter les défis c’est ce qui nous rend fortes.

Angbi Nina Bouabré

Présidente du Refaci

A lire aussi : Voici le rapport de la Banque mondiale sur la Côte d’Ivoire

Personnalités liées avec l’article