Imprimerie ivoirienne : Un patronat pour une profession « très ingrate »

L'imprimerie ivoirienne est un métier "ingrat"

Imprimerie ivoirienne : Un patronat pour une profession « très ingrate ». Le groupement des (Ici) qui a vu le jour le jeudi 20 décembre 2017, a procédé à l’investiture de son président et des membres de son bureau le jeudi 8 février aux Deux-Plateaux (commune de Cocody, Abidjan).

La cérémonie s’est déroulée en présence, entre autres personnalités, du maire de la commune d’Attecoubé, et de de Félix Tyéoulou-Dyéla, ex-secrétaire général du gouvernement.

La cérémonie était meublée par la reconnaissance aux pionniers de l’imprimerie en Côte d’Ivoire, à travers la remise des diplômes d’honneur. Le président Etienne Kouya a, devant ce parterre de personnalités et d’imprimeur, pris l’engagement de travailler à l’amélioration des conditions de la corporation.

Imprimerie ivoirienne : les attentes

« Je ferai de mon mieux pour répondre à vos attentes. J’espère qu’ensemble, nous aurons la même vision pour sortir notre corporation du sommeil qui le tire par le bas. Nous avons un pays très riche en potentialité et notre devoir, c’est d’être à son écoute pour lui apporter notre contribution », a indiqué Etienne Kouya. Avant d’ajouter : « C’est une profession qui épuise et très ingrate, puisque nous ne sommes pas vus. Mais l’heure a maintenant sonné pour valoriser ces braves hommes et femmes qui font le travail de l’ombre, ces pionniers qui nous ont donné le goût d’embrasser ce métier ».

Le nouveau président a encouragé les adhérents à « contribuer à la réduction du chômage de nos enfants, de nos jeunes frères et contribuer à la réduction de l’immigration clandestine par la formation professionnelle de cette jeunesse. Nous devons utiliser nos investissements déjà existants pour encadrer cette jeunesse en quête de formation ».

L’objectif de la création de ICI est de mutualiser les forces afin que chacun puisse profiter des fruits des actions communes et que ce groupement dispose d’un personnel qualifié, d’un savoir-faire et de matériels de production performants

Elvire Ahonon