Réforme CEI: Anaky Kobenan s’insurge contre la réaction de l’Union Africaine.

Le président a promulgué récemment la nouvelle loi sur la . L’U.A. salut cette initiative, l’opposition exige une reforme profonde.

L’opposant , fondateur du Mouvement des forces d’avenir (MFA), un parti politique ivoirien, juge « peu diplomatique » la réaction de l’Union africaine (UA) qui se félicite de la loi sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI) en Côte d’Ivoire. Il a estimé « peu diplomatique que l’UA (Union africaine) se mêle de cette affaire », alors que 24 partis de l’opposition conduits par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), exigent la reprise de la loi et une « réforme profonde » de la CEI qu’ils jugent non consensuelle.

A LIRE AUSSI: Reforme CEI : le Groupe Parlementaire PDCI au Sénat conteste la déclaration de l’UA

Anaky Kobenan était l’invité à une tribune d’un journal proche du Pdci. Il y a déclaré que « si nous restons sur les positions des uns et des autres (….) on va vers un affrontement » entre le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir, et les partis de l’opposition.

Il a fait savoir que « le Pdci a engagé une action vers la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples » à l’effet de se pencher sur cette loi portant recomposition de la CEI. Pour l’opposition, il s’agit d’une « réforme » touchant le code électoral au lieu d’une simple recomposition. 

A LIRE AUSSI: Reforme CEI: Kabran Appia et Affi N’Guessan décident de ne pas désigner de représentant

L’Union africaine a produit lundi un communiqué dans lequel « le président de la Commission se félicite de ce que l’arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples ait été pris en compte tel qu’en atteste le préambule des motifs du projet de loi introduit au Parlement ». 

Ce communiqué intervient suite à l’adoption, en Côte d’Ivoire, par les deux Chambres du Parlement de la loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante, institution en charge d’organiser les élections, et à sa promulgation. 

Personnalités liées avec l’article