Reforme CEI: Kabran Appia et Affi N’Guessan décident de ne pas désigner de représentant

Déclaration de l’ de et de la () d’ au sujet de la réforme de la .

Le 14 Août 2019, l’ (AFD) et la Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) ont reçu un courrier du Gouvernement leur demandant de désigner un représentant à la (CEI), issue de la promulgation de la dernière loi présentée par le Gouvernement à l’Assemblée Nationale, et ce, au plus tard, le lundi 26 Août 2019.

L’AFD et la LMP réaffirment leur totale disponibilité en faveur du dialogue politique pour construire la paix et la démocratie en Côte d’Ivoire. Leur participation aux négociations avec le Gouvernement dans le cadre de la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI) en est la parfaite illustration.

A LIRE AUSSI : Réforme de la CEI: l’UA donne raison à Ouattara et désavoue l’opposition

L’AFD et la LMP constatent malheureusement que le Gouvernement a rompu de façon unilatérale les négociations pour adopter et faire voter un texte de loi portant recomposition de la CEI que rejette la quasi-totalité des acteurs politiques et sociaux engagés dans le processus de réforme du cadre juridique et institutionnel des élections et soucieux que les élections générales de 2020 se déroulent dans la confiance, la sérénité et la paix.

En conséquence, l’AFD et la LMP ont décidé de ne pas désigner de représentant dans cette CEI établie contre l’avis de tous et qui ne donne aucune garantie en termes d’équilibre, d’indépendance et de transparence.

A LIRE AUSSI: Reforme CEI: « le gouvernement n’a pas tiré les leçons des incidents des élections locales d’octobre 2018 », (FOSCAO CI)

L’AFD et la LMP se déclarent ouvertes au dialogue politique et invitent le gouvernement à reprendre les négociations en vue de la mise en place d’une CEI consensuelle pour éviter à la Côte d’Ivoire de nouvelles élections calamiteuses et des violences électorales.

Personnalités liées avec l’article