Reforme CEI: le RHDP soutient le gouvernement

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, apporte son soutien au gouvernement pour la réforme de la .

«Le RHDP soutient fermement le processus en cours et encourage le Gouvernement à poursuivre la recomposition de la CEI jusqu’à son aboutissement pour le bonheur des ivoiriens » indique un communiqué parvenu à Yeclo.com du porte parole du parti, .

En application de l’arrêt de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples, de voir rééquilibrée la CEI, le président de la République, a instruit le gouvernement à l’effet d’initier un dialogue politique avec tous les partis et groupements politiques ainsi que les organisations de la société civile en vue de traduire en acte les exigences exprimées par tous, pour une réforme consensuelle de la commission.

A LIRE AUSSI : Reforme CEI : le PDCI « surpris » par les accusations du gouvernement

Le RHDP dit avoir pris une part active à tous les travaux aussi bien au niveau des séances préparatoires qu’au niveau du comité restreint de haut niveau aux côtés des autres partis politiques et de la société civile.

«Il est à noter que la CEI de 2014 a fait l’objet d’un consensus entre tous les acteurs politiques avec l’appui du National democratic institute (NDI) des Etats-Unis d’Amérique », a relevé M. Adjoumani.

Le RHDP soutient le gouvernement la réforme de la CEI

En conséquence, pour le RHDP, ce projet de loi adopté par le Gouvernement tient compte de la diversité des opinions et des attentes de tous les acteurs étant entendu qu’au cours des débats, des concessions importantes ont été faites de part et d’autre.

A LIRE AUSSI : Adjoumani accuse un neveu de Bédié d’être pourvoyeur d’orpailleurs clandestins

En outre, explique le RHDP, le gouvernement a donné son accord pour que les représentants du président de la République et du ministre en charge de l’administration du territoire, ne soient pas candidats au poste de président de la CEI.

Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres le 03 juin 2019, la recomposition de la Commission portant sur 15 membres contre 17 dans l’ancienne nomenclature, selon les termes d’un projet de loi portant recomposition de la CEI adopté en conseil des ministres, mercredi, à Abidjan.