Reforme CEI: Une organisation apporte son soutien à Affi N’Guessan

Dans l’affaire de la reforme de la , Affi N’Guessan semble faire cavalier seul contre le gré de l’opposition. La lui apporte son soutien.

A travers un communiqué de presse, la FENAPAOCI signifie son soutien à Pascal Affi N’Guessan sur la question de la reforme de la CEI et les discussions en cours avec le gouvernement sur le sujet. Voici le contenu du communiqué:  » En politique, la discussion est la meilleure arme pour avoir des acquis. Et le Front Populaire Ivoirien ( ) a fait des discussions son cheval de bataille. Le a toujours pris la communauté nationale et internationale à témoin en ce qui concerne leur désaccord dans la manière de faire du gouvernement sur la question de la Cei.

A LIRE AUSSI: Affi N’Guessan: « le président de la CEI doit être choisi en concertation avec l’opposition »

Mieux, le Fpi a fait des propositions pour une Cei consensuelle. Lorsque le gouvernement dans sa manière singulière a voulu faire un passage en force, le Fpi par son président, Pascal Affi N’guessan a signifié ne pas se reconnaitre dans cette mouture de Cei présenté par le gouvernement. Mais le fpi est resté ouvert à toute discussion. Car c’est dans les discussions que tout peut s’obtenir.

Le gouvernement invite l’opposition à la table de discussion. Le Fpi s’y rend et des propositions sont faites de part et d’autre notamment, puisse la présidence de la cei revenir à la société civile et le président doit être choisi en accord avec l’opposition, la vice présidence à l’opposition, présence de l’opposition dans toutes les commissions de la Cei, sur le mode de l’enrôlement: les documents administratifs doivent être discutés, revoir l’inscription sur la liste électorale afin d’éviter la transhumance…
les discussions doivent se poursuivre pour vider les points de désaccord.

A LIRE AUSSI: Réforme CEI: Affi trouve un accord avec le gouvernement

Seules les négociations peuvent permettre d’obtenir des avancées. Le Fpi n’est pas un parti abonné à la violence. Le Fpi est certes dans une plate forme mais le fpi n’est pas un parti inféodé à une plate forme. C’est un parti libre de toute activité. Le Fpi mène ses discussions en tenant compte des exigences de la plate forme qu’il a lui même initié avec le président du Pdci, son excellence . Le fpi ne peut s’inscrire dans l’élan de la politique de la chaise vide.

Le quotidien du Pdci, le nouveau réveil qui n’est pas à ses premiers dérapages, dans son édition du mardi 03 Septembre 2019, N°5227 titre à la Une de son quotidien et je cite:
. Il a décidé d’apporter son soutien à la Cei non consensuelle.
. Affi acheté ou Otage aussi de Ouattara
. Affi un opposant opposé aux intérêts de l’opposition (…)

A quoi répond cette attitude dégradante du nouveau réveil?

Le nouveau réveil baigne dans la provocation inutile. Ce quotidien n’est pas à son premier dérapage. Ce quotidien a toujours présenté la dissidence du Fpi comme le fpi légal en foulant aux pieds les textes du parti. Nous voulons faire comprendre aux uns et aux autres que le fpi ne vivra pas les humeurs d’un quelconque parti politique.

Le Fpi aspire au pouvoir d’état en 2020. Le fpi ne travaillera pas à l’élection d’un quelconque parti politique. Le quotidien le nouveau réveil a dû remarquer que le président du Fpi, le premier ministre Pascal Affi N’guessan n’a jamais répondu à ces provocations. Le président du Fpi est un homme politique avisé qui refuse de descendre dans la gadoue. Le président du fpi a beaucoup de respect pour son aîné Henri Konan Bédié pour répondre aux enfantillages.

A LIRE AUSSI:Guikahué aux militants PDCI à Katiola: « Soyons tous à la tâche pour assurer la…

Nous, la Fédération Nationale des Parlements, Agoras et Orateurs de Côte d’Ivoire en abrégé FENAPAOCI, encourageons le président Affi N’guessan à continuer les discussions avec le gouvernement. Le peuple de Côte d’Ivoire compte sur son génie politique. Le président est toujours d’une longueur d’avance sur partenaires et adversaires. Les faits sont là.

Nous demandons aux ivoiriens de ne point suivre les hérésies du quotidien le nouveau réveil. Car ce n’est pas parce que nous gardons le silence que nous n’avons rien à dire sur le voisin. Nous demandons au président Henri Konan Bédié de faire cesser ces agissements qui n’honore pas cet quotidien et le PDCI RDA », signé Achille GNAORE, président de la Fédération Nationale des Parlements, Agoras et Orateurs de CI.

Personnalités liées avec l’article