Révision constitution ivoirienne, la limite d’âge annoncée: Et si elle visait certains candidats?

Dans une interview le 6 Août 2019, le Président annonçait la modification de la Constitution. croit en savoir plus.

Des bruits de couloirs à l’Assemblée nationale ivoirienne évoquent un projet de loi sur la modification de la Constitution, « en l’occurrence la limite d’âge », croit savoir le député Olivier Akoto, lors d’un échange sur le processus électoral en Côte d’Ivoire. Il y a des bruits de couloirs « à l’Assemblée comme quoi il y aurait un projet de loi qui ne serait pas loin de nos tables, ce projet va modifier la Constitution, en l’occurrence la limite d’âge », a fait savoir le député de Daoukro (Centre-Est ivoirien), Olivier Akoto.

A LIRE AUSSI: Amadou Soumahoro: « En moins de huit ans, le Président Alassane Ouattara a repositionné notre…

M. Akoto intervenait sur la réforme constitutionnelle évoquée par le chef de l’Etat ivoirien, lors de débats sur la situation politique du pays à 14 mois de l’élection présidentielle. Un moment organisé par la section ivoirienne du Forum de la société civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO).

Et quand, dira-t-il, le texte de loi sur « cette limite d’âge sera ciblé, ça sera des modifications confligènes ». Pour lui, ce projet de loi pourrait engendrer des frais importants pour l’Etat de Côte d’Ivoire qui devrait plutôt se pencher sur la gratuité de la carte nationale d’identité. 

A LIRE AUSSI: Indépendance 2019: que retenir de l’interview d’Alassane Ouattara sur la RTI ?

Rappelons que lors d’une interview à la télévision d’État, à la veille de la fête de l’Indépendance, le 6 août 2019, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a évoqué une éventuelle modification de la Constitution. Selon lui, « la modification de la Constitution doit être un processus qui dépend de l’opinion ». Avant de poursuivre « Nous avons une Constitution depuis 2016, on l’a pratiquée. Il est clair qu’il y a des choses qu’il faut modifier dans la Constitution, mais ce n’est pas pour recaler des candidats, non », a déclaré M. Ouattara au cours de l’entretien. 

Personnalités liées avec l’article