S. Kelly : « Si en 2020, Ouattara se représente, il va récolter la honte »

S. Kelly a dit tout haut ce que de nombreux Ivoiriens pensent tout bas

est formel : « Si en 2020, Ouattara se représente, il va récolter la honte ». De retour en Côte d’Ivoire depuis quelques semaines, a profité d’un passage à Radio Nostalgie (Abidjan), ce samedi 17 février 2018, pour laisser un message à .

Il multiplie les déclarations fracassantes. Certains le traitent de fou, lui s’en défend. Sur les ondes de la radio abidjanaise qui a déclaré avoir réalisé un record d’audience, S. Kelly a envoyé un message à Alassane Ouattara. « Si en 2020, Ouattara se représente, il va récolter la honte, a-t-il lâché, dans un accès de colère. Vous parlez des , Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, tous ceux-là. Moi je pense qu’on doit les dégager tous. En 2020, il faut trouver quelqu’un de nouveau ».

S. Kelly et ses moments de lucidité

L’artiste de coupé-décalé devenu star des réseaux sociaux, du fait de ses sorties hilarantes, a laissé entendre que ces trois personnalités sont au soir de leur vie politique. « Il faut donner un souffle nouveau à la politique ivoirienne », a-t-il plaidé, prévenant, dans un style ironique, qu’il serait prêt à couper les têtes des « vieux de la politique » ivoirienne. De fait, l’homme s’est trouvé un nouveau surnom : La machette. Allez-y comprendre.

le esT « un parti fini, personne n’a profité vraiment du . Personne ! Ni le peuple, ni le parti lui-même » (S. Kelly)

S. Kelly est connu pour ses sorties empreintes de sarcasme. Récemment, il s’en est violemment pris au Rassemblement des républicains (RDR, parti d’Alassane Ouattara).  »Voilà un parti qui a lutté. Des années de luttes, de grèves, de désordre, de coup d’Etat, de rébellion, etc. Tout leur a été attribué. Du sang de leurs militants a coulé, de nombreux militant tués. Quand l’heure de la gloire est venue, le bonheur tant recherché est devenu la guerre entre eux », avait-il dénoncé.

Ajoutant que « Les premiers combattants ont été assassinés par leurs propres frères d’armes. Les militants du RDR, tout le programme du gouvernement est contre eux, c’est eux qui vendent au bord de la route et sont dans l’informel ».

Pour lui, le RDR est désormais « un parti fini, personne n’a profité vraiment du RDR. Personne ! Ni le peuple, ni le parti lui-même… Un drame ».

Elvire Ahonon