Serge Bilé envoie une pique à Ouattara: « quand un président viole la Constitution, choisit ses adversaires, il est évident qu’il ne respectera pas le résultat des urnes »

Serge Bilé, journaliste Franco-Ivoirien, se prononce sur la candidature de Ouattara validée par le Conseil Constitutionnel.

Quand un président de la République viole la Constitution d'un , manque à sa parole et choisit lui-même ses adversaires, il est évident qu'il ne respectera pas le résultat des urnes.

Et si en plus d'être un tricheur c'est un menteur qui dit, les jours pairs, que son prédécesseur est un citoyen comme les autres, et les jours impairs, que ce même prédécesseur a un statut particulier en tant que membre de droit du , c'est que ce président est tombé bien bas.

LIRE AUSSI : 3è mandat Ouattara : Serge Bilé réagit à l'interview de Sidi Touré, « la scène politique ivoirienne est désespérante »

Je ne regrette pas d'avoir, il y a dix ans, au nom de mes principes, combattu celles et ceux qui lui déniaient le droit d'être candidat en arguant de sa nationalité « douteuse », mais je dois à la vérité de reconnaître que cet homme est dorénavant le plus grand diviseur commun et, qu'après avoir troqué l'ivoirité pour un autre concept d'exclusion qu'est le ethnique, il met aujourd'hui ce pays en grand danger » a déclaré Serge Bilé, Journaliste , ce mardi 15 septembre 2020, sur sa page .

Written by Serge Bilé

Rentrée scolaire 2020-2021 à Abengourou : premier jour consacré aux formalités d’usage

Attaque Centrafrique, Image d'illustration

Attaque en Centrafrique : nouvelles violences du groupe 3R dans le nord-ouest