Simone : « le 1er acte fort de la réconciliation a été la rencontre Gbagbo-Bédié et le 2ème Gbagbo-Affi »

Selon Simone, les rencontres d’une part Bédié et Gbagbo et d’autre part Gbagbo et Affi, sont des actes forts de la réconciliation en Côte d’Ivoire.

« Le premier acte fort de la réconciliation a été posé par le président Gbagbo qui a accepté de rencontrer le président Bédié. Ils ont ouvert de la sorte les discussions (…) Le deuxième acte fort, c’est lorsque le président Gbagbo a rencontré le premier ministre Affi. Le train de la réconciliation nationale est donc en marche.  Je nous invite à entrer dans ses wagons sans crainte avec assurance », a souhaité Mme Gbagbo dans un discours lors d’une cérémonie dénommée « Les Journées du militant» du FPI, son parti politique.

 Selon elle, ce train de la réconciliation est prêt à embarquer tout le monde, nationaux comme étrangers vivant en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: A 8 mois de la présidentielle, Ouattara subit de grosses pressions de l’ONU et des organisations des droits de l’homme

Poursuivant, elle a exhorté les militants de son parti et au-delà, tous les ivoiriens à s’armer de «grandeur d’âme» et de pardon, soulignant « la nécessité d’oublier les humiliations, les arrestations, les emprisonnements d’hier».

LIRE AUSSI: Bombardement de la résidence de Gbagbo : « Wattao a demandé de ne pas me toucher »

Par ailleurs, Mme Gbagbo a appelé avec insistance les militants du FPI à la réconciliation en interne estimant que « nous pouvons faire des erreurs, mais nous n’avons pas droit à l’échec ».

Personnalités liées avec l’article