Tabaski 2019 à Bocanda: où sont passés les moutons?

A la veille de la fête de l’Aid El Kebir, le marché de Bocanda n’est pas encore approvisionné en mouton. La se fera t-elle sans mouton là-bas?

L’Imam de la deuxième mosquée de Bocanda, El hadj Samanké Abdoulaye, a confié l’information à la presse ce vendredi. Il soutien que les musulmans de cette localité qui s’apprêtent à fêter la Tabaski, dimanche, éprouvent d’énormes difficultés pour avoir un bélier parce que ces bêtes sont rares sur le marché local.

A LIRE AUSSI: Tabaski 2019 Côte d’Ivoire: tous les moutons n’ont pas le même prix

“Les fidèles musulmans préparent cette fête du partage spirituellement, dans la foi et dans la joie. Malheureusement, le mouton qu’ils doivent immoler ce jour-là, pour manifester leur foi, en mémoire de l’acte d’Abraham, n’est pas disponible sur notre marché. Bocanda est différent des autres localités. Ailleurs, des commerçants approvisionnent les marchés”, a expliqué le guide religieux.

« le mouton se vend à 150 000 FCFA »

Imam El hadj Samanké Abdoulaye

Face à cette situation, le prix de la bête revient cher. “Chez nous, chacun se débrouille pour avoir son mouton. Un animal qu’on peut acheter à 80.000 FCFA à Abidjan ou à Bouaké se vend à 150.000 FCFA à Bocanda, ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses”, a-t-il déploré.

L’Imam a souhaité donc que des opérateurs économiques pensent à l’approvisionnement du marché de Bocanda en bétail pour faciliter la tâche aux musulmans en cette période où la demande est très forte.

Personnalités liées avec l’article