Tarif visites médicales des concours administratifs en Côte d’Ivoire: « une vraie arnaque étatique » selon Jean Bonin

Jean Bonin du FIER dénonce sur le tarif des visites médicales des concours Administratifs en Côte d’Ivoire.

Le tarif des visites médicales varie d’un concours public à un autre ; pour la même Administration d’Etat. C’est anormal !

Les tarifs affichés partent de 40.000F à 50.000F pour certains concours et pour d’autres, tel celui des Eaux et forêts, jusqu’à 80.000F. À croire que cette formidable cagnotte sert de caisse noire aux ministères concernés, qui, après collecte par la SONEC, une entreprise privée, en disposent comme bon leur semble. Une aberration lorsqu’on sait que le Trésor Public ivoirien dispose d’une plateforme efficace et traçable de collecte d’argent.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que quelqu’un et/ou qu’un groupe d’individus en réseau s’empiffrent goulûment dans cette affaire pour le moins surprenante.

LIRE AUSSI : L’ARTCI confrontera l’avocat de FIER avec Orange, MTN et Moov le 13 juillet

Imaginez le montant consolidé accumulé pour un concours où des milliers de participants s’inscrivent, bien souvent d’ailleurs pour une poignée de postes disponibles. Une vraie arnaque étatique.

Nous proposons à FIER que la visite médicale ne soit ouverte qu’aux participants ayant validé les éventuelles épreuves orales et écrites.

LIRE AUSSI : CAFOP 2023 : les résultats du 1er tour disponibles, les admis

De même, nous proposons que les résultats des visites médicales soient systématiquement transmis aux participants qui ont expressément payé pour cela des sommes relativement conséquentes. Quel est l’interêt de ne pas leur remettre leur propre résultat de visite technique ? On parle bien d’une simple visite médicale et non d’un bilan médical biologique complet.

Il urgent que l’Etat réglemente et harmonise ce secteur afin de d’offrir aussi l’opportunité aux populations les plus démunies d’avoir, elles aussi, les moyens financiers de passer les concours Administratifs.

LIRE AUSSI : Résultats CAFOP 2023 CI sur consultables sur men-deco.org

L’argent ne ne devrait pas être dans un État sérieux un moyen de discrimination pour éliminer des candidats à des concours publics. Ces réformes proposées sont une nécessité de transparence et une exigence de bonne gouvernance.

Written by Jean Bonin

Transition Burkina : le FMI soutient les réformes politiques et institutionnelles du Faso

Résultats CAFOP 2023 CI : liste des admis du 1er tour