Tiassalé: 20 ans de prison pour les cousins voleurs d’arme de police

Les nommés Esmel Essis et Gnagne ont été condamnés chacun à 20 ans de prison à le 16 octobre 2019 pour le vol de l’arme d’un policier.

En août, Essis Rodolphe avait été interpellé par la police de Tiassalé pour des faits de vol avec un complice nommé Dadé. Par une ruse, il s’est échappé du violon du commissariat de police en emportant l’arme d’un policier sur lequel il avait ouvert le feu.

LIRE AUSSI: Mamadou Traore: « donnez nous l’occasion de réparer notre erreur, donnez le pouvoir en 2020 à Soro »

Début octobre, il a été de nouveau appréhendé à Tiassalé, au quartier résidentiel, où il avait agressé des femmes sous une pluie battante et au moment où la fourniture de l’électricité était interrompue. Il avait en sa possession un pied de biche, un arrache-clou, une machette et une torche.

LIRE AUSSI: Venance Konan: « Bédié veut le pouvoir pour satisfaire son égo et se venger »

A la barre, Essis a reconnu les faits mis à sa charge et a cité ses complices. Avec Henri Michel qui avait en sa possession l’arme du policier, les deux ont été reconnus coupables de vol en réunion, association de malfaiteurs et détention illégale d’arme à feu. Ils devront payer, outre la peine de 20 ans, 500.000 fcfa d’amende chacun. Un troisième, , bénéficiant de circonstances atténuantes a été condamné à cinq ans de prison ferme et 200. 000 fcfa d’amende.

Personnalités liées avec l’article