Mamadou Traore: « donnez nous l’occasion de réparer notre erreur, donnez le pouvoir en 2020 à Soro »

Le compagnon de lutte de Soro, Mamadou Traore a dénoncé ce 16 octobre 2019 les coups bas des « gens du Restaurant » pour parler du clan Ouattara.

Ces gens du Restaurant sont devenus pires que ceux qu’ils dénonçaient hier.
Ils sont cruellement sur leurs traces. Observez vous même les faits:

  1. Ils ont dénoncé hier les exclusions de leur champion des compétitions électorales.
    Aujourd’hui, ils veulent eux aussi trouver des artifices pour exclure des compétitions électorales de 2020 leurs adversaires.

2. Ils ont dénoncé hier l’ivoirité c’est à dire l’exclusion des cadres du Nord à la gestion du pays.Aujourd’hui,ils pratiquent ce que leurs adversaires appellent le rattrapage c’est à dire l’exclusion subtile des cadres du Sud dans la gestion du pays.

LIRE AUSSI: Les Akouè donnent leur bénédiction à Bédié: « tu es l’enfant d’Houphouet »

3. Ils ont dénoncé hier la corruption et les détournement massifs sous le règne de leurs prédécesseurs. Aujourd’hui ils sont présentés comme les pires fossoyeurs de l’économie ivoirienne.

4. Hier, ils ont dénoncé le fait que le nie la tuerie des femmes d’ et qu’il assimile leur sang a du bissap. Aujourd’hui les voici en train de nier avec fracas la tentative d’arrestation de en Espagne qui est pourtant une réalité.

LIRE AUSSI: 2020: le RHDP à Yamoussoukro pour élaborer sa stratégie d’attaque

5. Hier ils ont dénoncé les tracasseries policières et politiques dont ils étaient victimes de la part de leurs prédécesseurs au pouvoir. Aujourd’hui les voici en train de faire pareil contre leurs opposants. Bref, ils se comportent pire que ceux qu’ils ont dénoncé hier.

LIRE AUSSI: Guikahué à Yamoussoukro: « ce qui est arrivé à Houphouët en 1950, c’est ce qui est arrivé à Bédié en 2018 »

Avec eux, nous avions naïvement espéré à un changement. Hélas! Mille fois hélas nous nous sommes cruellement trompés. C’est pourquoi chaque jour que Dieu fait nous ne cessons de demander pardon aux ivoiriens pour le tort que nous leur avons fait en contribuant à leur venue au pouvoir. Nous regrettons cruellement cet acte et le choix que nous avons fait.

C’est pourquoi pour nous donner l’occasion de nous faire pardonner et de réparer notre erreur, donnez nous le pouvoir en Octobre 2020 avec Guillaume Soro comme notre candidat. C’est la seule façon pour nous de réparer toutes nos erreurs en faisant oublier aux ivoiriens la parenthèse honteuse de 2010-2020 dans laquelle nous les avons mise.

Personnalités liées avec l’article