Trafic de drogue : la gendarmerie frappe fort à Séguéla et Yamoussoukro, un trafiquant neutralisé

Drogue, un individu en possession d'une quantité importante de médicaments psychotropes
Drogue, un individu en possession d'une quantité importante de médicaments psychotropes © Crédit Photo Sercom Gendarmerie ivoirienne

Dans la lutte contre les drogues et médicaments falsifiés, 4 000 comprimés de Tramadol et 1 903 comprimés psychotropes ont été saisis à Séguéla et Lolobo, Yamoussoukro.

Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de drogues, de stupéfiants et médicaments de qualité inférieure et falsifiée (MQIF), les gendarmes des cellules antidrogue de et de ont mené des opérations fructueuses les 12 et 13 mai 2024, aboutissant à la saisie de produits médicamenteux détournés à des fins toxicomaniaques.

Séguéla : 4 000 comprimés de Tramadol saisis

Lors d'une patrouille de routine aux abords du marché de Séguéla, les gendarmes de la cellule antidrogue ont découvert un sac de voyage dissimulé sous une table. La fouille du sac a permis de mettre la main sur 40 boîtes de Tramadol 250, soit un total de 4 000 comprimés. Ce médicament, bien qu'utilisé à des fins thérapeutiques, est souvent détourné de son usage initial et consommé de manière abusive pour ses effets psychoactifs.

Lolobo : 1 903 comprimés psychotropes saisis

Dans la localité de Lolobo, située dans le département d'Attiegouakro, les gendarmes de l'unité de lutte contre la drogue ont intercepté un individu en possession d'une quantité importante de médicaments psychotropes. La fouille a permis de saisir 1360 gélules de Tafrodol 120mg, 220 comprimés de Tamol 225 mg et 313 comprimés de Tramaking 225 mg. Ces médicaments, également détournés de leur usage médical, sont prisés pour leurs effets stimulants et hallucinogènes, pouvant entraîner de graves dépendances et des troubles psychiatriques.

La rédaction vous conseille

Ces opérations menées par les gendarmes des cellules antidrogue de Séguéla et de Yamoussoukro s'inscrivent dans le cadre de la lutte intensifiée contre le trafic et la consommation de drogues et de médicaments falsifiés en Côte d'Ivoire. Les autorités ivoiriennes rappellent les dangers liés à l'usage abusif de ces substances et appellent à la collaboration de la population pour dénoncer les cas de trafic et de consommation illicite.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Colombe Blanche

Adama Coulibaly, le ministre ivoirien des Finances et du Budget

Dette ivoirienne : « Notre dette ne constitue pas un problème » (ministre Adama Coulibaly)

3 jeunes filles arrêtées et saisie de drogues et de médicaments à Abobo

Démantèlement d’un fumoir à Abobo: 3 jeunes filles dealeuses arrêtées, saisie de drogues et de médicaments