Trafic de passeport et fraude à la nationalité ivoirienne : le coup de filet qui a mis fin au réseau

Police ivoirienne
Police ivoirienne © Crédit Photo SerCom police de Côte d'Ivoire

Les cerveaux du réseau de trafic de passeport diplomatique et de fraude à la nationalité ivoirienne ont été condamnés par du tribunal de première instance d’Abidjan.

Selon le Fratmat.info, Botty Paulin et Fofana Mohamed, les deux principaux suspects, ont été reconnus coupables de faux et usage de faux commis sur des documents administratifs, usurpation de titre et de fonction, blanchiment de capitaux, détention illégale et cession d’armes et de munition de la 1re catégorie.

Botty Paulin a été condamné à 36 mois de prison ferme et à une amende de 120 millions de francs CFA. Il est également privé de ses droits pendant 5 ans et interdit de paraître sur le territoire ivoirien sauf son lieu de naissance. Le tribunal a ordonné la saisie de ses biens mobiliers et immobiliers, ainsi que la confiscation des armes à feu en vue de leur destruction.

Fofana Mohamed a écopé de 3 ans de prison ferme, à une amende de 120 millions de francs CFA, à 5 ans de privation de ses droits et à 3 ans d’interdiction de paraître sur le territoire ivoirien sauf son lieu de naissance. Le tribunal a également ordonné la confiscation de ses biens mobiliers et immobiliers, ainsi que la confiscation des plaques et cartes diplomatiques en vue de leur destruction.

LIRE AUSSI : Orpaillage clandestin: le cerveau d’un réseau de traite de personnes en provenance du Burkina arrêté

Les deux hommes ont été reconnus coupables d’avoir organisé un réseau de trafic de passeport diplomatique et de fraude à la nationalité ivoirienne. Ils fabriquaient et vendaient à coup de millions de faux documents administratifs ivoiriens à des riches hommes d’affaires, notamment libanais. Ils avaient en leur possession plusieurs cachets administratifs, des décrets de nomination, des cartes et plaques diplomatiques pour les « laissez-passer ».

LIRE AUSSI : Treichville : une dame cerveau d’un important réseau de trafic de drogues arrêtée

Cette affaire a suscité un vif émoi en Côte d’Ivoire. Elle a mis en lumière les failles du système de délivrance des documents administratifs et a terni l’image du pays.

Outre Botty Paulin et Fofana Mohamed, 27 autres personnes ont été condamnées dans cette affaire. Elles ont écopé de peines allant de 6 mois à 3 ans de prison ferme.

Written by Mohammed Ouattara

Un cadre du PDCI répond à Thierry Tanoh et Billon : « vous avez une place à prendre pour la reconquête du Pouvoir d’Etat en 2025 »

Yango renforce sa présence en Côte d’Ivoire : de nouveaux services lancés