Exclusif / Université de Daloa : 5 étudiants de la Fesci exclus, après la violente bastonnade d’un étudiant

La direction de l’Unité de formation et de recherche (UFR) de l’environnement de l’ vient d’exclure 5 étudiants pour une durée de deux ans, pour coups et blessures volontaires sur le site de l’université et pour défiance de l’autorité. Etudiants exclus Daloa.

Selon la direction de l’UFR, cette atteinte à l’intégrité physique de et de  tous  en licence 1 de physique chimie. Elle explique que cette bastonnade a engendré des traumatismes de nature à empêcher la mobilité de .

A lire aussi: Côte d’Ivoire grève de la Fesci : Violents affrontements étudiants-policiers à l’université de Cocody

Vu la gravité des faits, un conseil de discipline s’est tenu à l’issu eduquel les étudiants , , ont été reconnus  coupables des faits des faits qui leur sont reprochés. En application donc des articles 35 et 71 du règlement intérieur de l’UFR, ces étudiants ont tous écopé d’une exclusion temporaire de deux ans, allant du 7 juin 2018 au 6 juin 2020.

 « Un bizutage’’ des nouveaux étudiants a eu lieu comme nous avons l’habitude. Mais malheureusement cette fois ci cela a provoqué des traumatismes au camarade Mahamoud Diomandé »

A en croire un responsable de la Fédération scolaire et estudiantine de Côte d’Ivoire (), il s’agit d’un « bizutage’’ entre étudiants qui a mal tourné. « L’administration s’est auto-saisie de cette affaire pour renvoyer nos camarades ». Selon lui les faits remontent en avril 2018. « Un bizutage des nouveaux étudiants a eu lieu comme nous avons l’habitude. Mais malheureusement, cette fois-ci cela a provoqué des traumatismes au camarade Mahamoud Diomandé »

Toujours selon notre interlocuteur des démarches avaient été entreprises par les étudiants, en vue de présenter des excuses à la victime. « Contre toute attente, l’administration de L’UFR s’est auto saisi du dossier en prenant cette décision sanction », explique-t-il. Il confirme que les plaignants n’ont pas assisté au conseil de discipline en question.

Karina Fofana

Grève de la Fesci pour exiger le Wifi sur le campus et une session de remplacement au Bac et BEPC

 

Personnalités liées avec l’article