Wattao inhumé dans la stricte intimité familiale ce 7 février 2020 à Doropo

Le Colonel-major Issiaka Ouattara, dit Wattao, a été inhumé ce vendredi 7 février 2020 à Doropo, dans la stricte intimité familiale.

Les cadres, élus et personnalités venus aux obsèques de l’officier supérieur, sont restés sous les bâches. Seuls ses trois veuves et ses enfants, quelques uns de ses proches parents et une poignée de frères d’armes ont assisté à son inhumation conformément à ses dernières volontés.

Sa résidence, composée d’un ensemble de plusieurs compartiments en duplex, a été pour l’occasion placée sous haute surveillance, car un périmètre sécuritaire a été dressé à ses alentours. C’est donc à distance que les populations de Doropo ont suivi ces derniers instants.

LIRE AUSSI : Soro triste de ne pas assister aux funérailles de Wattao : « ainsi il sera enterré ! Moi si loin … »

Les obsèques s’étaient déroulées à la place de la mairie de Doropo devant près d’un millier de personnes. Selon des témoignages recueillis sur place auprès de filles et fils de cette localité, le décès de Wattao est une énorme perte.

Car pour eux, Wattao était porteur d’un espoir et d’un grand rêve aussi bien pour la jeunesse locale que pour les femmes. Affligés, ils s’interrogent à quand l’avènement d’un fils pareil pour Doropo.

La consternation et la désolation se lisent sur des visages désormais ternes du fait de l’absence de Wattao, l’homme de Doropo. Le stade municipal et une rue de la ville porteront son nom, a-t-on appris.

LIRE AUSSI : Doropo : des coupeurs de route attaquent deux cars

Le colonel-major Issiaka Ouattara, dit Wattao, est décédé le 5 janvier 2020 à New York, aux Etat-Unis, où il avait été évacué, le 13 décembre 2019, pour raisons médicales. Il était âgé de 53 ans. Réputé pour sa bravoure militaire, il aura été l’un des fins stratèges de l’armée ivoirienne.

Les derniers articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article