Zimbabwe: les médecins dans les rues

Des médecins sont depuis le 15 septembre 2019, dans les rues d’Harare, au pour protester contre l’enlèvement du leader de leur syndicat.

Ces manifestants accusent le gouvernement d’avoir orchestré la disparition de , le président de l’ () dans la nuit de samedi, qui avait reçu récemment des « menaces anonymes ».

« Ceux qui ont enlevé notre confrère ont franchi une limite. Ce n’est pas une attaque contre les seuls médecins mais contre le peuple tout entier », a souligné un membre de l’association, . Toutefois un haut responsable du ministère zimbabwéen de l’Information a indiqué à la presse que le gouvernement n’avait rien à voir avec l’enlèvement du syndicaliste.

A LIRE AUSSI : Yao Yao David, l’étudiant souffrant d’insuffisance rénale se bat et obtient une bourse d’étude

Des centaines de médecins du secteur hospitalier du pays ont en effet entamé une grève en début du mois pour exiger que leurs salaires, payés en devise locale, soient désormais calculés en fonction de la valeur du dollar américain pour éviter la chute de leur pouvoir d’achat.

Les médecins dans les rues du Zimbabwe

Ayant pour ambition d’aller à la rencontre du président , certains parmi eux ont été interceptés par la police.

A LIRE AUSSI : Zimbabwe: qui veut profaner le tombe de Mugabe ?

Le pays est englué depuis vingt ans dans une crise économique. Depuis des mois des ONG dénoncent la répression exercée par le régime au pouvoir contre la société civile, particulièrement depuis les émeutes contre la hausse des prix du carburant en janvier dernier.

Personnalités liées avec l’article