Zimbabwe: qui veut profaner le tombe de Mugabe ?

Une polémique a éclaté le jeudi 12 septembre 2019, entre la famille de Robert Mugabe et le gouvernement sur le lieu et la date de l’inhumation de l’ex-président.

La famille a annoncé que l’ex-président reposerait dans son village à Kutama, contre la volonté du régime qui souhaite l’inhumer au Champ des héros, près de la capitale, précisément bâti pour accueillir les gloires de la « guerre de libération ».

« Son corps sera exposé à Kutama (son village) dimanche soir et il sera enterré dans l’intimité lundi ou mardi. Il n’ira pas au Champ national des héros », a annoncé un neveu du défunt, Leo Mugabe. « C’est la décision prise par la famille ».

A LIRE AUSSI : Maurice Bandama à propos du musée DJ Arafat: « une rue, une place Dj Arafat… ça ne donne pas à manger aux enfants de l’artiste »

Dans une déclaration distribuée ensuite à la presse, la famille a indiqué que cette décision était « conforme aux souhaits de feu Robert Gabriel Mugabe » qui a exprimé le vœu de reposer dans le village de Kutama, dans le district de Zvimba à une centaine de kilomètres de la capitale, où il possède une maison.

La famille s’est dite « choquée que le gouvernement du Zimbabwe tente de (les) forcer à accepter un programme de funérailles et d’inhumation contraire à ses volontés ».

A LIRE AUSSI : « Non, ce n’est pas Yôrôbô »: quel corps était donc dans le cercueil de DJ Arafat ?

Toutefois le président Emmerson Mnangagwa a opté pour la modération disant que « Nous avons dit qu’il serait enterré dimanche. Mais la famille aura le dernier mot », après avoir salué la dépouille de son prédécesseur.

Samedi la dépouille de Robert Mugabe sera exposée au stade national des sports de Harare, en présence de plusieurs chefs d’Etats africains.

Personnalités liées avec l’article