Nuisettes transparentes et toutes de blanc vêtues… Une quarantaine de mannequins rondes ont défilé dimanche 29 avril 2019 à Paris, devant la tour Eiffel.

« L’idée du défilé est de représenter la majorité des femmes, montrer qu’elles sont belles malgré leurs « défauts » qui en fait n’en sont pas parce qu’ils sont totalement naturels comme ventre, cellulite ou vergetures « , a expliqué Georgia Stein, organisatrice du défilé.

La mairie de Paris a organisé en février une campagne contre la grossophobie pendant la dernière Fashion week, mais le message peine à passer.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : comment devenir riche selon Didier Drogba

« En France, nous sommes très, très en retard sur le sujet. On ne voit aucune diversité dans les campagnes publicitaires et sur les podiums. Le marché grandes tailles est minime, alors que la femme en moyenne fait une taille 42. Au-delà de 42, il y a 40 % des femmes qui font une taille 44 et qui ne peuvent pas s’habiller dans les marques de grandes distribution », s’insurge-t-elle.