« Tchoco tchoco, on prend en 2020 » : Après Hambak, Gon confirme le « plan commun » du RHDP ?

Amadou Gon Coulibaly

En décidant de développer un élément de langage controversé qui rappelle des discours passés, les dirigeants du veulent-ils faire croire qu’il y a un « plan commun du en 2020 », en vue de conserver le pouvoir par tous les moyens ?

« Il n’y a aucun élément qui peut surgir en Côte d’Ivoire pour empêcher la victoire du RHDP en 2020. Rien ne va se passer (…) Voici le message principale que je suis venu vous dire, soyez zen, il n y a rien en 2020, tchoco tchoco, ils veulent ho, ils ne veulent pas ho, le RHDP prend le pouvoir d’Etat en 2020 », a déclaré le premier ministre , le dimanche 20 janvier 2019, à Korhogo, sa ville natale.

Samedi, c’était le ministre d’Etat qui tenait à peu près le même langage. « À tous ceux qui sont encore dans les ambitions personnelles; qui veulent coûte que coûte devenir président quel soit ce que cela va coûter au pays, quel que soit le sang versé, allez leur dire que 2020, c’est déjà calé, c’est déjà bouclé. Ils n’ont qu’à penser après peut-être dans 25 ans après », a lancé , à Yopougon.

A lire aussi. Le FMI s’impatiente face à Gon : « La croissance par habitant est trop faible, il faut plus d’efforts »

Ces propos des dirigeants au pouvoir, devant des foules de supporteurs rappellent les reproches de la CPI à l’endroit de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Le bureau du procureur reproche à ces deux personnalités d’avoir mis en place un « Plan commun » en vue de la conservation du pouvoir. Entre autres « preuves » de ce « plan commun » figure la fameuse phrase des ex-jeunes patriotes « On gagne ou on gagne », qui a précédé la campagne d’octobre 2010.

« On gagne ou on gagne » ou « Tchoco tchoco, on prend en 2020 » ou alors « 2020 c’est déjà bouclé », ne sont-elles pas les mêmes expressions ?

Elvire Ahonon