Côte d’Ivoire : le taux de mortalité maternelle passe de 614 décès à 385 décès pour 100 000 naissances vivantes

Le ministre ivoirien de la Santé, Pierre Dimba, lors de la 18ème Journée internationale des sage-femmes à Agboville le 12 mai 2024
Le ministre ivoirien de la Santé, Pierre Dimba, lors de la 18ème Journée internationale des sage-femmes à Agboville le 12 mai 2024 © Crédit Photo DR

La 18ème Journée internationale des sage-femmes a été célébrée avec faste à Agboville, sous le haut patronage du Ministre de la Santé, Pierre N’gou Dimba.

Cette journée a été l’occasion de rendre un vibrant hommage aux sage-femmes et maïeuticiens de Côte d’Ivoire pour leur rôle crucial dans la promotion de la santé maternelle et infantile.

Dans son allocution, le Ministre Pierre Dimba a salué l’engagement sans faille des sage-femmes ivoiriennes qui, par leur professionnalisme et leur dévouement, contribuent de manière significative à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Il a notamment souligné le rôle important qu’elles jouent dans la sensibilisation des femmes à la planification familiale, aux consultations prénatales et postnatales, au dépistage des cancers féminins et du VIH/SIDA, à la vaccination et à l’adhésion à la Couverture Maladie Universelle.

Des résultats probants et une reconnaissance méritée

Les efforts des sage-femmes ivoiriennes ont porté leurs fruits, comme en témoigne la baisse notable du taux de mortalité maternelle en Côte d’Ivoire. En effet, selon les chiffres du Ministère de la Santé, ce taux est passé de 614 décès à 385 décès pour 100 000 naissances vivantes. Ces résultats probants illustrent l’impact positif du travail des sage-femmes sur la santé des femmes et des enfants.

Le Ministre Pierre Dimba a réaffirmé l’engagement du gouvernement ivoirien à soutenir les sage-femmes et à créer un environnement favorable à l’exercice de leur profession. Il a notamment évoqué la mise en œuvre de plusieurs initiatives visant à améliorer les conditions de travail des sage-femmes, à renforcer leur formation et à accroître leur nombre.

La rédaction vous conseille

La célébration de la Journée internationale des sage-femmes à Agboville a été marquée par diverses activités de sensibilisation et de mobilisation. Des séances de porte-à-porte ont été organisées pour informer les populations sur les enjeux de la santé maternelle et infantile et sur le rôle crucial des sage-femmes. Des conférences et des ateliers ont également été organisés à l’intention des professionnels de la santé.

La Journée internationale des sage-femmes a été l’occasion de rappeler le rôle essentiel que jouent ces professionnelles dans la construction d’un avenir meilleur pour les femmes et les enfants en Côte d’Ivoire. Le gouvernement ivoirien, conscient de leur importance, s’engage à poursuivre ses efforts pour leur permettre d’exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles et de contribuer ainsi à l’amélioration de la santé de la population ivoirienne.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Tidjane Thiam, président du PDCI-RDA

Tidjane Thiam galvanise la diaspora du PDCI aux USA : Mobilisation générale pour 2025

Dabou, vaccination contre la polio

District sanitaire de Dabou : 72 équipes mobilisées pour la vaccination contre la polio