4è édition du Festival Senang : Les valeurs de la femme Sénoufo célébrées

Ouvert le mercredi 3 octobre 2018,  le ‘’Festival Senang’’ qui était a sa 4è édition, a fermé ses portes, le samedi 6 octobre 2018, à , dans la capitale du Poro.

Plusieurs équipes étaient en compétition en présence de Daouda Ouattara, Préfet du département de Korhogo, d’Issa Coulibaly patriarche de Korhogo, de Mamadou Diakité directeur régional de la culture de Sikasso à la de Korhogo. Les vainqueurs ont été récompensés à l’issue de la finale de cette quatrième édition. Avant l’entame des festivités, Issa Coulibaly a fait une cérémonie de libation avant de saluer les délégations venues du Burkina Faso et du Mali.

Pour lui le Mali et la Côte d’Ivoire sont liés à cause du passé. Il a remercié le commissaire général du festival pour ses efforts en vue de pérenniser la culture . Déjà le vendredi 5 octobre 2018 c’était les phases finales de la nuit de la danse chez les hommes. Plusieurs équipes étaient en compétition. Ce sont ‘’’’ c’est-à-dire le meilleur danseur de balafon avec dix finalistes et la lutte traditionnelle avec dix finalistes également.

A lire aussi : Festival du Senang : « Le peuple Sénoufo est victime d’une triple colonisation »

C’était dans une ambiance effervescente que Soungary Soro de Klokakaha est sorti vainqueur du concours du meilleur danseur de balafon avec 129,66 points sur un total de 170 points à son compteur a convaincu les membres du jury composés de joueurs de balafon et le public pour occuper la première place. La seconde place a été arrachée par Tchelibon Ouattara avec 124,33 points et la troisième place par Adama Yéo de Tchélikaha avec 112,83 points.

A l’issue du concours de la lutte traditionnelle, dénommée ‘’’’, Kolèhè Silué a pris le dessus. Dans la matinée du samedi 6 octobre 2018, les festivaliers ont effectués une visite au village des tisserands de Waraniéné village natal de Alexis Sékongo le commissaire général du ‘’Festival Senang’’ et aux sculpteurs du quartier Koko de Korhogo. La soirée était dédiée aux valeurs de la femme Sénoufo dénommée ‘’’’ avec dix finalistes.

Les organisateurs du festival Senang
Les organisateurs du festival Senang

Exceptionnelles prestations de la candidate S10, Abi Katienzéli Silué à l’issue de cette compétition très relevée. La candidate venue de la sous-préfecture de Karakoro s’est hissée à la première place avec 512,64 points et a reçu une moto de marque Haojin d’une valeur de 500 000 FCFA avec de nombreux lots. Selon le jury, les différentes prestations de chaque finaliste a placé la compétition à un haut niveau. Mais Abi Katienzéli Silué à travers ses différentes prestations, au niveau du ‘’Wolo koulo tchétchanw’’ a offert un cocktail de valeur de la femme sénoufo.

Abi Katienzéli Silué a mérité la première place, dira le jury. Par contre, les autres filles n’ont pas démérité. Classée deuxième, Marie Joëlle Koné avec 507,2 points. Soit une différence de 5 points avec la première. Elle est repartie avec un réfrigérateur et plusieurs lots. Quant à la troisième place elle est revenue à Tangadanna Soro avec 432,36 points qui est partie avec des lots d’encouragement.

Lauréate du concours culinaire
Lauréate du concours culinaire

Soungary Soro de Klokakaha, vainqueur du concours du meilleur danseur de balafon ‘’Wolo koulo kpoyohdjanw’’ est reparti avec une moto de type KTM. Plusieurs artistes ont meublé la soirée à travers leurs prestations. Notamment Vié Silué de Nafoun sous-préfecture de avec son balafon, le national, de la danse Dokpan du Burkina Faso, de la danse Niaga bouni de Pessasso au Mali etc.

Karina Fofana

Mamadou Diakité (DR Culture Sikasso) : « Nous devrions nous débarrasser de nos vêtements d’emprunt »