« A supposer que Gbagbo vienne demain, qui vous dit qu’il a encore envie de faire de la politique ? »

Joël N’guessan

Joël N’Guessan s’est prononcé sur l’actualité ivoirienne. Pour ce cadre du RHDP, l’absence de Gbagbo ne peut empêcher la réconciliation en Côte d’Ivoire.

(…) Il faudrait qu’on soit conséquent envers nous-mêmes. Rappelez-vous que de janvier à avril 2011, il y avait une grande crise dans ce pays. Les gens se battaient, ils ne se parlaient même plus, ils n’allaient plus au marché ensemble, ils n’allaient plus à l’école, il y avait des corps qui jonchaient les rues. C’était la situation première. En ce moment-là, franchement, rien n’allait entre Ivoiriens. Mais aujourd’hui, faîtes le constat. Est-ce que les gens vont à l’école ensemble ? Est-ce qu’ils vont dans les marchés ensemble ? Est-ce qu’ils vivent en harmonie dans les différentes habitations ? La réconciliation est effective à plus de 99%.

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : « la réconciliation passe par le retour de Gbagbo »

Ce n’est pas parce que deux individus ont été épinglés par la Cour Pénale Internationale qu’on peut dire que sans eux, il n’y a pas de réconciliation. Ceux qui disent cela, c’est parce qu’ils n’ont que ça comme slogan politique. Ils ne proposent rien aux Ivoiriens. On nous bassine tout le temps : si Gbagbo et Blé Goudé ne sont pas là, il n’y a pas de réconciliation. Ce sont les propos d’hommes politiques qui sont en manque d’arguments réels.

LIRE AUSSI : « Celui qui ruse avec le combat de Gbagbo trouvera malheur en chemin »

Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont dans les liens de la détention à la CPI qui est une institution internationale sur laquelle nous autres ne pouvons agir.

Mais laissez la procédure judiciaire suivre son cours. Toutefois, cela ne doit pas impacter la vie des Ivoiriens. Nous sommes dans une procédure judiciaire. Vous êtes condamnés, vous bénéficiez d’un acquittement, les autres font appel. Tout cela doit suivre son cours. Mais pourquoi veut-on que cela impacte la vie des Ivoiriens ? Et d’ailleurs, qui vous dit que Monsieur Gbagbo veut revenir en Côte d’Ivoire ? Personne !

LIRE AUSSI : Ouattara à propos des réformes institutionnelles : « C’est avec des institutions fortes et crédibles que nous pourrons agir sereinement »

Qui vous dit que Blé Goudé veut revenir en Côte d’Ivoire ? Est-ce que Blé Goudé ne se sent pas bien en Hollande ? A supposer que Gbagbo vienne demain, qui vous dit qu’il a encore envie de faire de la politique?

Non, non et non. Nous n’avons pas besoin d’avoir une alliance avec qui que ce soit, si ce n’est le peuple. C’est ça qui est le plus important. Une alliance avec le peuple et non une alliance avec un individu, fût-il un ancien président ou autre. Et notre alliance avec le peuple, ce sont les routes, les ponts, les écoles, les centres de santé et la sécurité.

Personnalités liées avec l’article