Côte d’Ivoire : « la réconciliation passe par le retour de Gbagbo »

La réconciliation en Côte d’Ivoire est-elle possible ? Oui, selon Emile Guiriéoulou du FPI-Gbagbo qui demande une CEI consensuelle et le retour de Gbagbo.

Le FPI-Gbgabo a appelé le samedi 7 décembre 2019 le gouvernement à faire en sorte de favoriser la réconciliation nationale en posant plus d’actes concrets.

Cet appel a été lancé lors d’une rencontre présidée par le vice-président du FPI, Emile Guiriéoulou, qui conduisait une délégation samedi à Dimbokro, dans le cadre d’une tournée de réconciliation nationale pour la paix et le retour de l’ex-président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: KKB : « le PDCI et le FPI ensemble, le RDR n’a aucune chance »

Emile Guiriehoulou a fait remarquer que le retour à un climat de paix et de réconciliation nationale est subordonné à une amélioration des conditions d’élections justes et transparentes, assurant que cela passe par une Commission Électorale Indépendante (CEI), une liste électorale et un découpage électoral consensuels et le retour du président de son parti, Laurent Gbagbo et de Blé Goudé en Côte d’Ivoire.

LIRE AUSSI: Un journaliste ivoirien à Ouattara : « un vrai leader n’a pas peur de partir et de céder son fauteuil »

Initiée par la fédération de Dimbokro dirigée par Béma Fofana, cette rencontre qui s’est déroulée en présence d’une délégation locale du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) conduite par son délégué Koffi Giscard a permis à l’envoyé du FPI de galvaniser les militants de son parti pour les batailles futures. Des échanges et une visite au cimetière des martyrs de Dimbokro ont mis fin à cette cérémonie.

Personnalités liées avec l’article