Alain Lobognon aux complices de la crise de 2002: « au moment de la campagne, vous serez démasqués publiquement »

met en garde les hommes politiques complices de la crise de 2002 qui désignent Soro comme le seul responsable de ce qu’il s’est passé.

Vous croyez être invisibles dans ce petit jeu de « Soro Bashing » qui se déroule dans des groupes privés sur les réseaux sociaux et cercles fermés dans certains quartiers chics d’Abidjan. Votre objectif, écarter par la médisance et la manipulation un adversaire coriace. Ne vous trompez pas! Seul le Peuple de Côte d’Ivoire aura le dernier mot. C’est lui qui décidera de son prochain destin le 31 Octobre 2020.

Je dis souvent que témoin et acteur, je fus. J’ai été témoin de l’instrumentalisation de certaines communautés par certains acteurs. J’ai condamné parce que j’ai toujours soutenu l’unité de la Côte d’Ivoire, notre pays.

LIRE AUSSI: Suspension d’Afrique Media, Ange Grah à Ouattara: où est la gloire à ne s’en prendre qu’aux faibles ?

Certains poussent des jeunes à dire que « n’a jamais demandé pardon. » ou encore « son pardon est calculé. »J’insiste. Vous êtes identifiés. Vous n’êtes pas neutres. Quand viendra le moment de la campagne, vous serez démasqués publiquement. C’est aussi cela la politique. L’instrumentalisation qui semble être votre arme sera démontée afin que nul n’en ignore.

Le PARDON n’a cessé d’être demandé. Il sera toujours demandé parce que pour nous, tout acteur ne doit pas se dédouaner en dégageant sa responsabilité de cette crise de 2002, qui au delà de son caractère militaire, était avant tout politique.

LIRE AUSSI: Hubert Oulaye: « il faut que Soro s’exprime sur ce qui s’est passé à l’Ouest, à Abidjan, à Bouaké… »

Que font tous ces hommes politiques révélés, confirmés et ou réhabilités par la crise de 2002? Bon nombre se cache derrière une barrière de déni pour désigner Guillaume Soro et ses amis comme les seuls responsables de ce qu’il s’est passé. C’est lâche! Très lâche de leur part.

LIRE AUSSI: Mariatou Koné: « Hommes politiques de côte d’Ivoire qu’est-ce qu’il y a ?vous n’avez pas pitié des Ivoiriens ? »

Bref!!! Nous avons des propositions politiques et institutionnelles à mettre en œuvre afin de réconcilier notre pays. Le moment venu, nous irons à la rencontre des Ivoiriens. Nous parlerons avec eux. Nous les écouterons. Nous partagerons avec eux notre vision d’une Nation ivoirienne réconciliée. Comme l’ont rêvée vos Grands-parents.

Personnalités liées avec l’article