Alcide Djédjé réitère son engagement pour la cohésion sociale en Côte d’Ivoire

Alcide Djédjé a réitéré, le samedi 18 janvier 2020, à Zaïbohio dans le département de Gagnoa, son engagement pour la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

« On ne peut pas faire de la politique et faire du sur-place », a insisté M. Djédjé, président du Congrès pour la Consolidation de la République et le Développement (CONCORDE), expliquant avoir justement fondé son parti pour entretenir le climat de paix, de cohésion sociale et aller au développement.

Treize sections de CONCORDE, représentant autant de villages, les sections des enseignants RHDP, des coopératives du vivrier ainsi que des forces vives, une délégation des communautés autochtones, allogènes et allochtones, tous dans la sous-préfecture de Bayota et Yopohué ont fait le déplacement de Zahibohio, pour échanger les vœux de nouvel an, avec l’ambassadeur Alcide Djédjé.

LIRE AUSSI : Emmanuel Macron : « Pourquoi je me suis rendu en Côte d’Ivoire »

S’adressant aux porte-paroles des communautés allochtones et allogènes, mais également, à celui du collectif des secrétaires de section ‘CONCORDE’, le cadre du RHDP a marqué sa détermination à faire changer le visage des « relations humaines » de la sous-préfecture de Bayota.

LIRE AUSSI : « A supposer que Gbagbo vienne demain, qui vous dit qu’il a encore envie de faire de la politique ? »

Plusieurs affrontements interethniques avaient eu lieu à Bayota, faisant morts d’hommes, au lendemain de la crise post-électorale, entre populations allogènes et autochtones. Alcide Djédjé était intervenu en compagnie de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ex-ONUCI), pour apaiser les tensions et ramener définitivement le calme.

Personnalités liées avec l’article