Ange Kessi, l’avocat de l’égalité des sexes dans l’armée ivoirienne ?

Le Procureur militaire ne supporte pas, les violences faites aux femmes policières, gendarmes et militaires dans l’exercice de leur fonction.

Le Mdl A.V.D.P l’a appris à ces dépends lui qui croyait être au-dessus de la loi.
Selon le Sergent S.K.R en service à l’URC le Mdl l’a volontairement percuté avec son véhicule alors qu’elle était désignée pour réguler la circulation au carrefour Mel Théodore. Le Commissaire du 18ème arrondissement de police arrivé sur les lieux à interpellé l’individu identifié comme étant un gendarme et en conséquence a immédiatement saisi le Commissaire du Gouvernement. Le Procureur militaire a sur le champ ordonné la conduite de ce dernier à son parquet puis a avisé le Commandant Supérieur de la Gendarmerie et instruit le Commandant de la Légion Territoriale de poursuivre l’enquête et lui rendre compte.

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire: seulement 8 femmes sur 50 dans le nouveau Gouvernement

Le 28/06/2019 un élément se réclamant des Frci répondant au nom de Soumahoro D.Ouattara en service au GSPR avait copieusement battu une policière au carrefour ORCA DÉCO causant une incapacité presque totale à la victime. Pour les mêmes raisons, que ce soit pour le premier ou le deuxième cas: il s’agit de deux militaires qui sont pressés de passer le passage et qui reprochent à l’agent régulateur de les retarder. Ces raisons ont littéralement choqué le magistrat militaire étant entendu que tous les citoyens sont égaux devant la loi que vous soyez civils ou militaires. Le respect des règlements qu’impose la circulation s’applique à tous.

A LIRE AUSSI : « Kidnappings de militaires en cours en Côte d’Ivoire », selon le pro-Soro Franklin Nyamsi

Au regard de ce qui précède, Ange KESSI réitère un message de fermeté à l’endroit de tous ceux qui se comportent ainsi ou qui en ont l’intention car ils trouveront le TMA sur leurs chemins.

Le Commissaire du Gouvernement estime que les femmes dans nos forces ont besoin de la protection de nos hommes contre les agressions extérieures. Ceux qui n’ont pas compris cela iront méditer au chaud à la MAMA.

Personnalités liées avec l’article