Quand Anne Ouloto encensait en 2011 l’évêque Lézoutié demandant à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir

En 2011, Anne Ouloto a salué le courage de l'évêque Lezoutié invitant Laurent Gbagbo à libérer le fauteuil présidentiel au profit de Ouattara, en pleine crise post-électorale.

: Ce qui arrive à notre est extrêmement grave. L' doit jouer son rôle et nos religieux doivent se battre sous la seule autorité de l', pour sauver le pays par la Justice et la Vérité ; pour le Gloire de .

LIRE AUSSI: 3ème mandat : le Cardinal Kutwa parle à Ouattara, « la loi est dure mais c'est la loi »

Le : Monseigneur Lezoutié, Evêque coadjuteur de a pour sa part, toujours relativement à cette crise post-électorale, fait son analyse avant de lancer des appels à et à . Qu'en dites-vous ? Etes-vous satisfaite ?

Anne : Je tiens avant tout à dire toute ma fierté pour ce message très fort et riche en Enseignement. J'irai personnellement le saluer dès que nous serons libérés et débarrassés de “Pharaon''. Je pense humblement que pour comprendre son message que je tenterai d'interpréter, il faut le lire avec des yeux de foi et le cœur plein d'amour, épris de l'Esprit Saint.

LIRE AUSSI: Soro saisit les institutions onusiennes et internationales contre Ouattara et demande l'ouverture d'une enquête

Monseigneur, en se montrant ami de la Vérité, se comporte en véritable disciple du christ, et non en disciple militant d'un parti politique, thuriféraire d'un quelconque maître de ce monde assoiffé d'honneur et de pouvoir. Son message est un véritable appel à la conversion, une conversion aux fruits plein d'amour et de vérité. Je suis rassurée parce que c'est ainsi que Christ parle ; avec Amour, Justice et Vérité. Son appel au Président Alassane OUATTARA semble paradoxal et pourtant plein de Sagesse et d'enseignement.

LIRE AUSSI: Message de Mgr Ignace Bessi aux autorités face au Covid-19 : « que tout ce qui sera dégagé soit utilisé sans retenue aucune, même la plus petite piécette »

Ce message mérite d'être lu avec des yeux de foi, pour comprendre qu'en fin de compte, il indique clairement à Laurent GBAGBO qu'il doit se retirer dans son propre intérêt, avec foi et sagesse, au risque de se dresser contre Dieu, comme Pharaon qui paya très cher son entêtement absurde.

: Ne craignez-vous pas que vos propos ne heurtent vos guides religieux et ne vous mettent à dos vos frères fidèles catholiques ?

LIRE AUSSI: Adjoumani au Cardinal Kutwa : « votre prise de parole ne va pas dans le sens de l'apaisement »

Anne Ouleto : Ma lettre ne heurtera que ceux qui n'aiment pas la Vérité et qui n'aiment pas Jésus.

Sachez que depuis la parution de cette lettre ouverte, de nombreux fidèles catholiques, laïcs et religieux, m'ont appelée pour témoigner leur soutien et leur solidarité. Ils ont parfaitement compris le sens et l'intérêt de ma modeste démarche. Pardon en tout cas à tous ceux qui ne l'ont pas comprise. Aux Evêques, je rappelle tout simplement l'adage qui dit “Qui aime bien, châtie bien''. Le plus important, c'est d'être en paix avec sa conscience et de ne jamais regretter de n'avoir pu faire ce que l'on devait faire. Je fais tout simplement ma part. Avec Jésus, je crois que l'on ne doit jamais avoir peur.

Entretien réalisé par

 Coulibaly Brahima

In Le Patriote du 11 janvier 2011

Written by Tristan Sahi

Le Stade Olympique d’Ébimpé ouvre ses portes pour un match test

Hanny Tchelley : « Imam Aguib Touré, Monseigneur Jean Pierre Kutwa, vous me rendez fière de croire en Dieu »