Attaque des positions FACI à Tabou : un militaire tué

Les positions des FACI ont été attaquées dans le village de Néro, dans le département à Tabou par des individus armés ce jeudi 16 janvier 2020.

L’état-major général des armées à ce jeudi 16 janvier 2020 à travers un communiqué, confirmé l’information d’attaque dans la région de Tabou. Le bilan de ces incidents fait état d’un militaire décédé et d’un autre blessé. Le général Lassina Doumbia indique qu’une enquête a été ouverte par la Gendarmerie Nationale afin de déterminer les circonstances exactes de ces événements.

Les assaillants ont pu être repoussés après des échanges de tirs nourris, créant une peur panique au sein de la population locale.

LIRE AUSSI: Nouvel an 2020 meurtrier en Côte d’Ivoire : 10 morts en 24 heures

Aucun bilan n’est encore disponible. Toutefois, les autorités militaires de Tabou et de la ville de San-Pedro sont sur le terrain pour sécuriser et rassurer les populations et pour faire la lumière sur cette attaque.

LIRE AUSSI :  Burkina Putsch 2015 : voici la liste des victimes qui vont se partager plus d’un milliard

Le calme est revenu depuis dans la matinée dans le village de Nero. A Tabou ville, la population vaque librement à ses occupations. Une patrouille conjointe de la police, de la gendarmerie et des militaires est mobilisée depuis ce jeudi 16 janvier 2020, pour renforcer la sécurité.

LIRE AUSSI :  Affoussiata dénonce la « vacuité des accusations » contre Soro : Adou Richard panique et annonce des précisions ce jeudi 26 décembre 2019

En 2015, le département de Tabou, qui couvre également la sous-préfecture de Grabo, a été le théâtre d’attaques meurtrières successives de la part d’individus. Trois morts ont été déplorés dans le camp des FACI à l’issue de ces attaques qui ont eu lieu dans les nuits du 9 au 10 et du 11 au 12 janvier 2015.


Personnalités liées avec l’article