« Aujourd’hui le PDCI est dans l’opposition, et le leader de l’opposition s’appelle Bédié »

Vendredi 29 novembre 2019, Maurice Kakou Guikahué a animé une conférence de presse au siège du PDCI à Cocody sur la nouvelle CEI et son président.

« Ils nous ont rachetés 20 députés pour montrer qu’ils sont majoritaires parce qu’ils ont le maximum d’élus. Donc, on voit le poids d’un parti politique par ses élus, et la démocratie c’est une question d’épreuve des forces en présence. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, vous ne pouvez pas faire un dialogue politique sans le PDCI-RDA.

Aujourd’hui le PDCI-RDA est dans l’opposition, et le leader de l’opposition s’appelle Henri Konan Bédié. C’est la première force politique. Donc, quand vous dirigez un pays et que vous faites une réunion, si un tel parti de telle envergure n’y est pas, c’est que la réunion est nulle. Je respecte tous les partis politiques, mais je parle du dialogue politique et des partis avec lesquels le RHDP a discuté.

LIRE AUSSI: « Autant Ouattara est un dieu pour vous, autant Soro est un dieu pour nous, si tu l’attaques… »

C’est nul, ça n’a aucune valeur, parce qu’ils ne sont même pas représentés à l’Assemblée nationale à part Affi N’guessan qui a trois députés. Mais, le PDCI absent des discussions, c’est que ces discussions n’ont pas eu lieu ».

LIRE AUSSI: Guillaume Soro depuis Bruxelles : « ce que je reproche au président Alassane Ouattara… »

« On a dit qu’il y a trois représentants de l’opposition et trois du RHDP. Quand Affi N’guessan va nommer un représentant, il reste deux places. Même si on donne à Henriette Lagou, elle est incapable de nommer des gens sur toute l’étendue du territoire nationale. Donc, il y aura deux places vacantes, et il n’y a que le FPI de Gbagbo et le PDCI-RDA qui peuvent avoir autant de monde que de la CEI sur l’ensemble du territoire ».

Personnalités liées avec l’article