Bédié, le « vrai Ivoirien » qui veut que la Côte d’Ivoire se mette à sa disposition

décrypte les « sorties hasardeuses » de Bédié qui tente d’opposer l’autochtone à l’étranger ouest-africain en Côte d’Ivoire.

Pourquoi diantre s’acharne à tenter d’opposer un bloc « autochtone » à un bloc « étranger ouest-africain » dans l’objectif de gagner les cœurs en vue de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, alors qu’il y a tant à dire sur la démocratie violée, sur la corruption et sur la misère entretenue ?

Je ne vois qu’une raison. Il ne veut pas porter des exigences auxquelles il ne souscrit pas. Comme Ouattara c’est un authentique homme de droite, hostile à la démocratie, insoucieux du social et habitué à cet habitus de la corruption. S’il se fait élire, il aura accompli sa promesse : mettre un « vrai Ivoirien » à la tête d’un pays qui n’aura plus qu’à se mettre à sa disposition.

LIRE AUSSI: 2020: « et si Bedié, Gbagbo et Ado confrontaient leur bilan »

En tout cas, ses sorties hasardeuses, tout aussi inflammables que celle de son ex compère Ouattara, montrent que la gauche doit exister, et exister de manière autonome en Côte d’Ivoire. Une gauche qui ne triche pas avec ses valeurs.

LIRE AUSSI: Abi-Daman: « Coulibaly-Kuibiert, un peu trop bavard dans le débat politique donne raison à Soro »

Patriote mais pas nationaliste. Panafricaine et internationaliste. Sociale et au service des plus modestes quelles que soient leurs origines. Anti-impérialiste mais pas racialiste. La gauche quoi.

Personnalités liées avec l’article