Billon: « Valentin Kouassi, voici un jeune acteur politique que l’on condamne au silence. On n’a jamais vu ça »

Ancien ministre du commerce, Jean-Louis Billon a qualifié de révoltante la décision de justice concernant Valentin Kouassi, président de la JPDCI-Urbaine.

«On a malheureusement reculé sur le plan des libertés démocratiques en Côte D’ivoire. La dernière décision de justice concernant Valentin Kouassi, président de la JPDCI Urbaine, est une décision révoltante.

Voici un jeune acteur politique que l’on condamne au silence. On n’a jamais vu ça. Comment un juge peut-il prononcer une sentence de silence contre un acteur politique en prétendant un trouble à l’ordre public ?

A LIRE AUSSI : Adjoumani à Yopougon: « celui qui est Houphouëtiste ne peut pas être contre le RHDP »

Avez vous vu des troubles suite aux propos de Valentin Kouassi ? Non. Aucun trouble. Les acteurs politiques font des discours tous les jours et il n’ya aucune agitation, aucune atteinte à l’ordre public. Il ne faut pas inventer des troubles là où il y’en a pas. Il ne faut pas anticiper sur des troubles, en fonction des propos d’une personne ou d’une autre. Les ivoiriens sont suffisamment matures, pour ne pas créer de désordre suite à des propos d’acteurs politiques.

A LIRE AUSSI : Doumbia Major: « Bédié continue de diviser les Ivoiriens »

Condamner un jeune au silence, en lui interdisant de sortir du pays, de déménager, de changer la carte SIM de son téléphone portable, de participer à des activités politiques et à des réunions publiques signifie qu’il ne peut même pas se rendre à des obsèques ou sur un lieu de culte. De surcroît, la durée de la sentence n’a pas été précisée. Il est donc condamné à perpétuité !»

Personnalités liées avec l’article