« Bravo aux Évêques de Côte d’Ivoire qui ont libéré la parole de Dieu face aux menaces qui pèsent sur la présidentielle 2020 »

Christian Vabé, président du RPCI-AC, a salué la déclaration des Évêques de Côte d’Ivoire relative aux conditions pour une bonne présidentielle 2020.

Le Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire Alternative Crédible (RPCI-AC) salue la brillante déclaration des Evêques de Côte d’Ivoire sur les conditions à réunir pour la tenue de l’élection présidentielle de 2020, afin d’éviter à la Côte d’Ivoire une nouvelle crise post-électorale majeure avec des milliers de morts.

Les 4 conditions évoquées par les évêques ivoiriens avant la tenue des élections présidentielles de 2020 qui doivent être préparées minutieusement et avec la conscience qu’il s’agit là du destin et de l’avenir d’un peuple, d’une nation sont les suivantes :

– Réconciliation nationale
Cela exige le retour des exilés et la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion, sans exception, et le dégel des avoirs.

– Consensus et dialogue politique
Car les prochaines élections doivent être transparentes, crédibles, et pacifiques, pour que tous acceptent les résultats qui en sortiront comme expression de la volonté de la majorité des Ivoiriens.

– CEI consensuelle et totalement indépendante et Respect de la Constitution.

LIRE AUSSI : Cissé Bacongo en 2016 sur Africa 24 : « l’article 183 ne permet pas à Ouattara de se présenter en 2020 »

Car comme toute compétition, les élections ont besoin d’un arbitre. De la position de l’arbitre dépend le bon déroulement de la compétition. Si l’arbitre est à la fois joueur et arbitre, la fin de la compétition est déjà connue. Par contre, si l’arbitre n’est qu’arbitre, avec une indépendance qui ne souffre d’aucun doute, la compétition se termine paisiblement. Voilà pourquoi le rôle d’arbitre dévolu à la CEI exige son indépendance totale.

– Présidentielle ouverte à tous

Car l’élection présidentielle doit se tenir dans l’égalité des chances de tous les candidats désireux de compétir. Personne ne doit être exclu.

LIRE AUSSI : Pourquoi Soro a doublé Ouattara dans la médiation lancée pour qu’ils reprennent leur chemin ensemble ?

Le RPCI-AC félicite les Évêques ivoiriens et leur dit BRAVO car ils ont pointé du doigt les graves menaces qui pèsent sur la tenue de l’élection présidentielle de 2020 et apporté des solutions pour la tenue d’une élection juste, équitable et transparente, afin que la prochaine élection présidentielle ait lieu sans qu’aucune goutte de sang ne soit versée.

Ils ont eu raison de faire cette importante déclaration en tant qu’autorités morales et représentants de Dieu.

LIRE AUSSI : Guikahué critique le RHDP : « ceux qui parlent d’exclusion, c’est sous leur ère que nous vivons l’exclusion »

Ils ont même libéré la parole de Dieu à travers leur déclaration car l’Eternel s’exprime à travers eux.

Le RPCI-AC a toujours appelé au report de l’élection présidentielle de 2020 et exigé la transition politique afin que toutes les conditions d’une élection présidentielle libre démocratique et transparente soient réunies.

C’est ce que viennent également d’exiger les Evêques de Côte d’Ivoire depuis Korhogo le 19 janvier 2020, au terme de la 114e Assemblée plénière de leur Conférence au centre Notre Dame du Rosaire de LATAHA dans l’Archidiocèse de Korhogo.

LIRE AUSSI : Bédié depuis Yakro : « Dès maintenant, huez les émissaires de Ouattara qui propagent le mensonge ! »

Le RPCI-AC dit BRAVO aux EVÊQUES de Côte d’Ivoire car la parole de DIEU s’accomplira sur la Côte d’Ivoire.

Tout pouvoir, quelqu’il soit, vient de Dieu, la déclaration des Evêques s’applique donc à tous, POUVOIR ET OPPOSITION sans exception, car ils ont libéré la parole de DIEU, le maître des temps et des circonstances.

Vive la Côte d’Ivoire
Vive la transition politique et le report de l’élection présidentielle de 2020
Que L’Eternel DIEU bénisse la Côte d’Ivoire.

Personnalités liées avec l’article